Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Touraine, le camping de Villedômer se serait bien passé de la quarantaine imposée par Londres

-
Par , France Bleu Touraine

En temps normal, les britanniques représentent la plus grosse clientèle du camping de l'Orangerie de Beauregard à Villedômer. Mais avec le Covid, ils sont moins nombreux. Et ils vont l'être encore moins depuis que Londres impose une mise en quarantaine obligatoire pour ceux qui rentrent de France.

Jane et Tim Rocke sont les propriétaires de ce camping quatre étoiles à Villedômer. Et ils doivent gérer annulations et départs précipités depuis l'annonce de la quarantaine
Jane et Tim Rocke sont les propriétaires de ce camping quatre étoiles à Villedômer. Et ils doivent gérer annulations et départs précipités depuis l'annonce de la quarantaine © Radio France - François Desplans

"Certains sont partis dès jeudi minuit juste après l'annonce du gouvernement britannique". Inutile de vous dire que Tim Rocke se serait bien passé de cette décision de Londres d'imposer une mise en quarantaine obligatoire pour tous ceux qui rentrent de France. 

Car dans son camping à Villedômer, l'Orangerie de Beauregard, les Britanniques constituent sa première clientèle. Faut dire que The Guardian, le célèbre quotidien british l'avait classé l'an dernier parmi les vingt plus beaux campings d'Europe. 

Une fréquentation en baisse d'environ 50% à ce jour

Mais cet été, les Anglais étaient moins nombreux en juillet, déjà à cause du Covid-19. Et pour ce mois d'août, ils le seront encore moins à cause de cette quarantaine. Alors, certes, les Hollandais et les Belges ont répondu présent. Plus que les étés précédents. Mais au final, le camping devrait perdre 50% de sa fréquentation par rapport à l'an dernier. 

"Y a un prix à payer qui est assez dur pour les gens comme nous qui ne sont pas vraiment touchés par le virus ici. C'est difficile à accepter" regrette Tim Rocke. Depuis ce vendredi, les annulations de clients britanniques s'enchaînent. Quant à ceux qui sont déjà au camping, certains précipitent leur départ pour rentrer chez eux au plus vite. Avant ce samedi matin 4h, moment où la mesure de quarantaine entrera en application.

Si on peut trouver une place aujourd'hui dans un ferry, on part tout de suite", Fiona, touriste britannique 

"On n'a appris la nouvelle qu'au réveil ce matin. Cela nous laisse moins de 20 heures pour rentrer. Nous sommes très déçus". Fiona et toute sa petite famille cherchent à changer leurs billets de ferry pour avancer leur départ. " Ce n'est pas un port très important, donc on ne sait pas si nous aurons une place. Mais si on a le feu vert, on part tout de suite, nous sommes prêts !"

Alex, lui ne partira pas en catastrophe. Il veut encore profiter du camping et de la Touraine. Et tant pis pour la quarantaine qu'il devra respecter chez lui à son retour. Mais il devra tout de même rentrer avant le 18 août s'il souhaite être libre pour la rentrée scolaire. Et il n'a pas trop le choix, vu qu'il travaille dans une école. 

"Je ne comprends pas la décision de mon pays. Ici, à Villedômer, nous sommes en extérieur, en sécurité. Nous ne sommes pas dans une grande ville. Je trouve vraiment dommage que cette mesure de quarantaine s’applique à toute la France et pas seulement à certains secteurs plus touchés par le virus". 

Selon le ministère britannique des transports, 160.000 touristes britanniques séjournent en ce moment en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess