Société

Le Carrefour de Villiers-en-Bière pourra-t-il continuer à ouvrir jusqu’à 21h30 ?

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 4 mars 2014 à 5:00

Centre commercial Carrefour de la Côte de Nacre à Caen
Centre commercial Carrefour de la Côte de Nacre à Caen © Thierry Saint-Raymond - Maxppp

Le tribunal de Melun fera connaître sa décision ce mardi. Le plus grand Carrefour de France a été assigné en justice par deux syndicats de l’intersyndicale du commerce parisien, Clic-P pour non respect de la législation sur le travail de nuit.

Selon la loi le recours au travail de nuit, à partir de 21h00, en principe exceptionnel, doit être justifié par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale. Or Carrefour ferme ses portes à 21h30.

L’hypermarché estime qu’il faut tenir compte de l’évolution des modes de consommation et des modes de vie. Il indique aussi que le salaire est majoré de 10% après 21h00.

Pour les syndicats c’est juste une stratégie pour créer le besoin .

Ils demandent la condamnation de Carrefour à 500.000 euros d’astreinte par infraction à la loi sur le travail de nuit. 

Le Clic-P a déjà mené une série d'actions contre de grands noms de la distribution  comme Apple, Séphora ou Uniqlo. Il veut désormais s'attaquer aux hypermarchés.

E Travail de nuit Carrefour