Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le cauchemar des locataires de la cité Corot à Marseille, victimes de marchands de sommeil

lundi 4 juin 2018 à 4:30 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Provence

À la cité Corot, dans le 13e arrondissement de Marseille, les habitants sont à bout. Des monticules de déchets s'amoncellent devant leurs portes, les parties communes ne sont plus entretenues et des marchands de sommeil louent des biens à des prix indécents et dans un état déplorable.

Dans la cité Corot, il y a 7 bâtiments.
Dans la cité Corot, il y a 7 bâtiments. © Radio France - Chloé Gandolfo

Marseille, France

Soufia vit à la Cité Corot depuis des années. Elle paie un loyer de 650 euros par mois pour un appartement qui se trouve dans un état déplorable. Une odeur nauséabonde se dégage des tuyauteries, les escaliers sont délabrés, les volets rouillés, il y a de la moisissure partout sur les murs et elle n'a même plus d'électricité dans sa salle de bain sans fenêtre : "Mes enfants ont peur d'aller dans la salle de bains parce qu'il n'y a pas de lumière. Je suis obligée d'utiliser mon flash de téléphone portable pour les emmener au bain", se désole cette mère de famille. 

Son propriétaire ne veut pas engager de travaux de rénovation, et cette mère célibataire ne peut pas déménager. Son dossier n'est pas assez solide pour le présenter à d'autres propriétaires. 

Cette réalité c'est celle de dizaines d'habitants à la Cité Corot, victimes des marchands de sommeil : des propriétaires peu scrupuleux qui perçoivent des loyers exorbitants pour des biens qu'ils n'entretiennent plus. 

Le fléau des marchands de sommeil

Le parc Corot a été construit dans les années 1960 pour accueillir les rapatriés d'Afrique du Nord, mais depuis les années 1980, la situation se dégrade. Syndics et propriétaires se renvoient la balle. Les évacuations d'eau ne fonctionnent plus, les murs s'effritent. Certains locataires ont même eu la surprise de recevoir des bouts de plafond sur la tête. "Après avoir emménagé vers 1h du matin, on a entendu un grand "boum" : c'est le plafond de la salle de bain qui est tombé dans la baignoire", raconte Assiata. Elle vit ici avec son époux et ses trois enfants depuis août 2017. Leur propriétaire ne veut pas engager de travaux dans l'appartement, il fait la sourde oreille. Assiata et son mari ont donc décidé de porter plainte : "Les propriétaires, ils sont riches. Chez eux, tout est propre, alors nous ils s'en foutent", se révolte Hassani. 

La députée Alexandra Louis réclame des aides d'urgence

La députée La République en Marche (LREM) des Bouches-du-Rhône Alexandra Louis a décidé de s'emparer du sujet. Elle a convié plusieurs médias, dont France Bleu Provence, pour une visite du parc Corot dimanche matin. Un sujet très politique car la nouvelle loi logement, la loi ELAN (Evolution du logement et aménagement numérique) est actuellement débattue à l'Assemblée nationale. 

La députée prévoit de remettre un rapport au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, fin juin pour demander davantage de policiers dans le quartier et la démolition des deux bâtiments les plus insalubres. 

Invitée de France Bleu Provence, ce lundi à 7h50, Alexandra Louis dénonce "l'enfer" vécu par les locataires. L'élue LREM annonce qu'elle va proposer à Jacques Mézard que le Parc Corot "puisse faire partie de l'opération "coeur de quartiers" qui sera lancée cet été par le gouvernement afin de lancer une opération de renouvellement urbain assez rapidement".

Assiata cuisine tous les soirs dans une cuisine pleine de moisissure. Les cafards et les rats s'invitent aussi à l'heure du souper.  - Radio France
Assiata cuisine tous les soirs dans une cuisine pleine de moisissure. Les cafards et les rats s'invitent aussi à l'heure du souper. © Radio France - Chloé Gandolfo
Le plafond de la cuisine d'Assiata et Hassani menace de leur tomber sur la tête.  - Radio France
Le plafond de la cuisine d'Assiata et Hassani menace de leur tomber sur la tête. © Radio France - Chloé Gandolfo
En attendant le ramassage des ordures, les tas de déchets s'amoncellent au coeur de la cité.  - Radio France
En attendant le ramassage des ordures, les tas de déchets s'amoncellent au coeur de la cité. © Radio France - Chloé Gandolfo

Des locataires nous ont ouvert leurs portes pour une visite de leurs appartements.

Témoignages d'habitants du quartier, excédés au Parc Corot.