Société

Le célèbre généticien Axel Kahn sur les chemins de l'Ardèche et de la Drôme

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 30 juin 2014 à 4:08

Axel Kahn lors de son séjour à Mézilhac
Axel Kahn lors de son séjour à Mézilhac © Radio France - Germain Treille

Une des nombreuses étapes du médecin qui traverse la France pour aller à la rencontre des gens et prendre le pouls de la société. Il a entamé début mai en Bretagne un périple de 2.000 kilomètres qui doit se terminer sur la Côte d'Azur dans trois semaines.

Axel Kahn découvre pour la première fois l'Ardèche

Bis repetita placent. L'an dernier, il avait réalisé la même performance mais d'Est en Ouest. Il en avait d'ailleurs tiré un livre, un récit intitulé "Pensées en chemin" . Cela fait maintenant un mois et demi qu'il a quitté la Pointe du Raz, près de Brest. Il sillone le pays par les sentiers de randonnée, s'arrête dans des gîtes ou des auberges, échange avec les habitants qu'il rencontre. Des discussions à bâtons rompus. La crise, la politique, l'agriculture, l'environnement, l'avenir. Axel Kahn prend le pouls du pays profond.

L'Ardèche, une découverte

Le généticien n'avait jamais mis les pieds en Ardèche. Il assure être tombé sous le charme de la montagne ardéchoise, celle que chante Ferrat, l'une de ses idoles. Le Mézenc, le Gerbier de Jonc, Sainte-Eulalie, Mézilhac, Privas avant de filer vers la Drôme Provençale. Axel Kahn a apprécié son séjour dans le département. Il a discuté avec des gens optimistes, dit-il, et qui sont heureux de leur mode de vie. Essayiste, intellectuel, il a profité de cette étape ardéchoise pour prendre part à un débat de société qui a fait la une de l'actualité récemment. Celui de l'euthanasie avec le cas Vincent Lambert.

Axel Kahn évoque le cas Vincent Lambert et le débat sur l'euthanasie

Axel Kahn estime qu'il faut ici tout simplement appliquer la loi Leonetti. Et il avoue avoir du mal à saisir la position des parents de Vincent, qui vivent dans la Drôme. La semaine dernière, la Cour Européenne des Droits de l'Homme leur ont donné raison en demandant à la France de faire suspendre l'éxécution de l'arrêt des soins.

►►► EN SAVOIR PLUS  |  SITE D'AXEL KHAN