Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le centre pénitentiaire d'Orléans-Saran touché par un important foyer de Covid-19

-
Par , , France Bleu Orléans, France Bleu

Un foyer étendu de contamination au Covid-19 a été détecté au sein de la prison d'Orléans-Saran dans le Loiret. Agents pénitentiaires, détenus, en tout 40 personnes ont été testées positives. L'épidémie avait déjà touché l'établissement l'année dernière.

Le centre pénitentiaire d'Orléans-Saran touché par un important foyer de Covid-19
Le centre pénitentiaire d'Orléans-Saran touché par un important foyer de Covid-19 © Maxppp - Thomas Padilla

Un foyer relativement important de contamination au Covid-19 a été détecté à la prison d'Orléans-Saran. À ce jour, 40 personnes ont été testées positives : 18 agents et 22 détenus. De nouveaux tests ont été réalisés ce mercredi 14 avril. En attendant les résultats, l'établissement pénitentiaire a renforcé ses mesures de protection sanitaire. Un foyer beaucoup moins conséquent avait déjà frappé le centre carcéral en mars l'année dernière. 

Agents pénitentiaires et détenus testés positifs

C'est après la découverte d'un cas positif chez un agent du centre de détention de Saran que l'administration pénitentiaire et l'Agence régionale de santé ont décidé d'effectuer une campagne de dépistage massif. À ce jour, 40 cas de Covid-19 ont donc été détectés : 22 chez les détenus, 12 parmi les surveillants et 6 parmi les agents du Spip, le service pénitentiaire d'insertion et de probation. 350 personnels travaillent sur l’établissement (personnel de surveillance, gradés, CPIP, direction, administratifs, techniques, partenaire privé). La prison d'Orléans-Saran comptent actuellement 770 personnes détenues.

Public non prioritaire à la vaccination

D'autres tests ont eu lieu ce mercredi 14 avril, un nouveau dépistage est aussi programmé lundi prochain. Les détenus testés positifs ont été isolés et confinés dans des cellules à part, pendant cette période d'isolement, ils sont privés de parloir, les lieux de passages ont été désinfectés. Déjà l'an passé, un surveillant de la prison de Saran âgé de 54 ans était décédé d'une crise cardiaque après avoir été infecté par le coronavirus. Cette nouvelle affaire pose forcément la question de la vaccination. Malgré la promiscuité et le taux d'occupation des prisons : ni les surveillants ni les détenus ne sont considérés actuellement comme public prioritaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess