Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le centre-ville de Bordeaux : festif mais bruyant !

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

La vie nocturne bordelaise est en pleine explosion ces dernières années. En cause, l'attractivité grandissante de la ville. Les endroits festifs et alcoolisés sont maintenant éparpillés un peu partout dans le centre-ville ce qui ne fait pas forcément le bonheur des riverains.

La rue Saint Rémi à Bordeaux près de la place de la Bourse peut parfois être bruyante la nuit
La rue Saint Rémi à Bordeaux près de la place de la Bourse peut parfois être bruyante la nuit © Radio France - Seina Baalouche

Ce dimanche 31 décembre, les rues bordelaises risquent d'être bruyantes ! Comme on peut l'imaginer, les fêtards seront au rendez-vous pour célébrer le passage à la nouvelle année. Les bars et autres boites de nuits risquent d'être remplis. La vie nocturne bordelaise est en pleine explosion ces dernières années. La ville attire de plus en plus les touristes et les étudiants. Aujourd'hui, 33% de la population bordelaise a moins de 25 ans.  Autrefois concentrés sur le quai de Paludate et vers la Place de la Victoire, les endroits festifs et alcoolisés sont maintenant éparpillés un peu partout dans le centre-ville. Et les riverains l'entendent.

"J'ai déjà été réveillée par des cris la nuit"

Marie s'est installée à Bordeaux il y a quatre ans. Elle habite a côté de la place de la Bourse, dans le quartier Saint-Pierre qui est connu pour ses bars et son animation nocturne. "J'ai déjà été réveillée par des cris la nuit, c'est dérangeant les samedi soirs et les soirs de fête mais on s'y habitue très vite" explique t'elle. Dominique aussi s'est habitué aux bruits nocturnes des fêtards. Bordelais de naissance, il habite dans le centre-ville : "ce phénomène a tout le temps existé, même s'il se ressent plus puisqu'il y a de plus en plus de monde à Bordeaux. Mais bon, si on veut un peu d'activité en plein centre on ne va pas déplacer ces bars en dehors de Bordeaux. Il n'y a rien à faire de toute façon". Et pourtant, ces dernières années la mairie de Bordeaux cherche des solutions. 

Une étude sur la vie nocturne Bordelaise

Depuis 2010,  des actions de prévention au tapage nocturne sont mises en place auprès des jeunes populations. Notamment des jeunes en service civique en maraude dans les rues de Bordeaux.  "Cela permet non pas d'avoir un discours moralisateur par rapport aux jeunes qui font la fête mais de les inciter à prendre la mesure de l'entourage" explique Alexandra Siarri. L'adjointe au maire en charge de la cohésion sociale et territoriale parle de "travail de fourmi effectué toute l'année qui permet d’éviter trop de débordements".

Il est vrai qu'en tant qu'élu nous avons à vérifier que ceux qui veulent dormir y arrivent. Et donc à canaliser la fête sans l'éteindre puisqu'il n'est pas question que Bordeaux ait un bonnet de nuit" - Alexandra Siarri, adjointe au maire

La ville a fait réaliser une étude sur la vie nocturnes bordelaise pour, entres autres, parler de ces nuisances sonores. Des réunions avec différents acteurs de la nuit sont prévues dès le 23 janvier. Les conclusions de ces concertations sont attendues début juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess