Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Adolescent noyé en Haute-Saône : le cercueil de Zachée Otto Koumata rapatrié au Cameroun

-
Par , France Bleu Besançon

Zachée Otto Koumata, un jeune migrant de 14 ans, s'était noyé le 24 juillet dans un plan d'eau en Haute-Saône. Son cercueil vient d'être rapatrié au Cameroun pour être restitué à sa famille.

Zachée Otto Koumata, jeune migrant Camerounais
Zachée Otto Koumata, jeune migrant Camerounais - Association Sol Mi Ré

Besançon, France

Le corps de Zachée Otto Koumata, ce jeune migrant camerounais mort noyé le 24 juillet à la base de loisir du Val de Bonal en Haute-Saône, a été rapatrié ce mardi vers le Cameroun. 

On se souvient de l'histoire émouvante de ce jeune garçon de 14 ans, qui avait gardé le récit de son périple dans ses affaires. Il avait notamment été confié à des passeurs en Libye avant d'arriver en France. Lors de son arrivée en mars à Besançon, Zachée avait été pris en main par l'association Sol Mi Ré qui vient en aide aux migrants et réfugiés.

Depuis le décès du jeune garçon et l'autopsie qui avait été demandée par le parquet de Vesoul, le corps était à Besançon. Le conseil départemental du Doubs avait accepté de prendre en charge le rapatriement du corps dans son pays. 

"On a demandé à la dernière personne qui l'a accueilli chez lui de venir déposer des affaires pour les remettre sans doute à la famille" relate Noelle Ledeur, trésorière de l'association Sol Mi Ré. 

C'est de cette façon que les membres de l'association ont appris que le corps allait être rapatrié. "C'est pour nous une façon de réaliser que Zachée est mort" ajoute Noelle Ledeur.