Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Le Chambon-sur-Lignon, terre de Justes" : un panneau crée la polémique sur la N88

lundi 28 août 2017 à 21:09 Par Julie Szmul, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire

Cet été, un panneau touristique a été installé sur la N88, à l'entrée de la Haute-Loire. Un panneau qui réactive de vielles tensions entre le Chambon-sur-Lignon et les communes voisines.

Le panneau situé au bord de la N88, à l'entrée de la Haute-Loire commence à créer la polémique.
Le panneau situé au bord de la N88, à l'entrée de la Haute-Loire commence à créer la polémique. © Radio France

Le Chambon-sur-Lignon, France

Le "panneau de la discorde" se trouve à l'entrée du département de la Haute-Loire, sur la RN88, dans le sens Saint-Étienne-le Puy-en-Velay. Il annonce : "le Chambon-sur-Lignon, terre de Justes". Une manière pour la mairie du Chambon d'informer et d'interpeller les automobilistes sur le passé des habitants de la ville, qui ont caché et sauvé plus de 3.000 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour saluer la mémoire locale

Les "Justes" est un terme créé par l'État d'Israël pour désigner ceux qui ont risqué leurs vies en aidant des juifs pendant la Shoah. Au Chambon-sur-Lignon, en 2013, on a d'ailleurs inauguré un lieu de mémoire pour rendre hommage à ces habitants ayant sauvé de nombreuses personnes juives, notamment des enfants, entre 1939 et 1945. C'est pour transmettre cette mémoire et ce passé que la mairie du Chambon a proposé ce panneau, validé ensuite par la préfecture. "Combien de personnes empruntent la N88 et ne savent rien de notre histoire ?", explique Denise Vallat, adjointe à la culture du Chambon-sur-Lignon.

Perpétuer la mémoire de ce qu'il s'est passé ici par un panneau nous a semblé logique, absolument pas matière à polémique" - Denise Vallat

Mais l'initiative ne plaît pas à tout le monde. Pour le maire du Mazet-Saint-Voy, petit village à 6 kilomètres de là, ce panneau réactive les tensions nées au moment de l'ouverture du lieu de mémoire. Plusieurs communes avaient en effet dénoncé que le Chambon tentait de s'approprier un passé commun aux villes du plateau du Lignon. Le maire estime que ce panneau "usurpe la mémoire des Justes et pervertit l'histoire locale". Bernard Cotte ne mâche pas ses mots, tout comme Marianne Mermet-Bouvier, son adjointe : "Le texte me choque. Le Chambon n'est pas la seule commune qui a agi. On a accueilli partout, sur cette montagne. S'il y avait eu un panneau : 'le Chambon, lieu de mémoire', nous n'aurions rien eu à dire !". La mairie du Chambon refuse cette accusation : "Si vous regardez bien le panneau, il est écrit 'terre de Justes', et non pas 'terre des Justes'. Cela veut dire que nous sommes une terre de Justes parmi les autres. Nous ne voulons pas nous accaparer ce passé", insiste Denise Vallat.

Les gens qui ont accueilli l'ont fait avec modestie. C'est les trahir que de les associer à cet aspect promotionnel, touristique" - Marianne Mermet-Bouvier

Une récupération touristique

L'autre aspect qui provoque la colère des communes voisines, c'est en effet l'attrait touristique que représente ce panneau. Certains habitants du Chambon reprochent d'ailleurs à leur mairie de vouloir faire commerce de ce passé et de cette mémoire. Denise Vallat se défend en expliquant que ce panneau a seulement pour but d'informer les automobilistes qui traversent le département. Entre 10 et 15.000 touristes viennent chaque année au Chambon-sur-Lignon, notamment pour visiter le lieu de mémoire.