Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Cent ans après la bataille de Verdun

Le chanteur Black M à Verdun : le petit-fils d'un poilu demande à la justice d'annuler le concert

La polémique sur la venue du chanteur Black M à Verdun, le 29 mai prochain, n'est pas prête de s'arrêter. Après les critiques du Front national, après les critiques sur les réseaux sociaux, c'est le petit-fils d'un poilu de la Grande Guerre qui dépose un recours devant la justice.

Le chanteur Black M en concert
Le chanteur Black M en concert © Maxppp - MaxPPP

Verdun, France

Le rappeur doit donner un concert le 29 mai prochain dans la ville en marge des commémorations du Centenaire de la Bataille de Verdun. Cérémonies auxquelles doivent assister de nombreux chefs d’États à commencer par François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel. Dès l'annonce de sa venue, Black M a divisé. Notamment sur les réseaux sociaux. Mais les politiques aussi. Le Front national réclament l'annulation de ce concert.  En cause, une chanson de 2010 avec son groupe d'alors, Sexion d'Assaut, dans laquelle il désigne la France comme un "pays kouffar", un terme péjoratif qui désigne en arabe "mécréants". Des paroles dont il se serait excusé.

Hugues Hourdin, le petit-fils d'un poilu qui a combattu lors de la Première Guerre Mondiale à Verdun, n'apprécie pas non plus ce choix. Il a formulé un recours auprès du tribunal administratif de Paris pour demander la suspension du concert. Pour lui, un événement festif n'a pas sa place dans ce cadre, et le chanteur non plus :

Quand j'ai vu les textes de ce monsieur, j'ai été absolument outré. Je l'étais encore plus quand j'ai lu que, à ceux qui n'aimaient pas sa musique, ils recommandaient de venir et il leur promettait qu'on allait bien s'amuser [...] Les gens qui étaient à Verdun en 1916, eux, ils ne s'amusaient pas. Il s'agit de rendre hommage, d'une commémoration et une commémoration patriotique. Quand on voit les textes de ce monsieur, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'aime pas beaucoup la France [...] Je n'ose pas penser à ce que va penser la jeunesse allemande de cette organisation-là, j'ai une sentiment de honte quand je vois ça."

Hugues Hourdin explique les raisons qui le poussent à déposer un recours

Black M semble indésirable également pour certains organisateurs des cérémonies à commencer par le plus important : la mission du Centenaire. Elle a décidé de ne plus verser la subvention prévue pour ce concert. Soit 67.000 euros en moins sur un budget total de 150.000 euros. Le maire de Verdun lui, assume la venue du chanteur. Samuel Hazard dit "peiné par la polémique"  orchestrée, selon lui, par l'extrême-droite.

Choix de la station

France Bleu