Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

Le cimetière américain d'Omaha Beach en pleins préparatifs des cérémonies du DDay

Les grandes manoeuvres ont débuté à Colleville-sur-Mer pour accueillir les 15 000 personnes attendues pour la cérémonie du 6 juin prochain en présence de Donald Trump et Emmanuel Macron. Et, comme d'habitude, les américains ne font pas les choses à moitié.

La cérémonie aura lieu à cet endroit, transformé pour l'occasion
La cérémonie aura lieu à cet endroit, transformé pour l'occasion © Radio France - Philippe Thomas

Colleville-sur-Mer, France

On se souvient de la petite phrase de Donald Trump en avril dernier dans son bureau ovale : "j'y serai, j'y serai" avait répété le président américain répondant à des vétérans de la seconde guerre mondiale l'interrogeant sur sa présence en Normandie pour les commémorations du 75ème anniversaire du Débarquement. Le chef de l'Etat poursuit ainsi une longue tradition qui veut que, depuis Ronald Reagan en 1984, tous les présidents américains sont venus à Colleville-sur-Mer.

Les travaux ont débuté à Colleville-sur-Mer - Radio France
Les travaux ont débuté à Colleville-sur-Mer © Radio France - Philippe Thomas

15000 chaises, sept écrans géants, un toit pour protéger les officiels : rien n'est laissé au hasard

Moins de deux mois plus tard, le site est en pleine transformation : 15 000 chaises installées donc, mais aussi un toit pour protéger notamment du soleil ou de la pluie les 160 vétérans attendus dont une trentaine on participé au débarquement de Normandie. Ce n'est pas tout : sept écrans géants vont également être installés, un plan d'eau entièrement recouvert pour offrir plus de place et des champs aménagés alentour pour accueillir près d'une trentaine d'hélicoptères. Ajoutez à cela un générateur électrique, des antennes téléphoniques supplémentaires et un débit internet amélioré pour faire face à la demande... Les américains ne laissent décidément rien au hasard. Pour quel coût ? Plus difficile de le savoir, la mémoire avant tout et la cérémonie dont les images vont faire le tour du monde doit être réussie.

L'intendant du cimetière Scott Desjardins - Radio France
L'intendant du cimetière Scott Desjardins © Radio France - Philippe Thomas

"Nous avons l'habitude de dire que nous sommes prêts avec cinq minutes d'avance sur la venue d'un chef d'Etat", s'amuse l'intendant du cimetière. Scott Desjardins rappelle qu'ici une soixantaine de personnes travaillent en permanence, "dont une équipe d'horticulture qui utilise les techniques les plus modernes, celles utilisées sur les terrains de football et les grands golfs." Pas de place pour l'approximation, vous l'aurez compris. Pour une cérémonie qui sera relativement courte : elle débutera à onze heures et durera 45 minutes.