Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le circuit d’Albi réalise un mur anti-bruit, les opposants pas du tout convaincus

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis jeudi dernier une partie des riverains du circuit d’Albi (Tarn) sont protégés du bruit. Les travaux du mur antibruit viennent de se terminer. Ce mur a été imposé par le ministère de l'Intérieur dans le cadre de la nouvelle homologation du circuit obtenu le 27 septembre 2019.

Le mur est situé du côté du centre commercial les Portes d'Albi.
Le mur est situé du côté du centre commercial les Portes d'Albi. © Radio France - SM

Les courses et autre stages vont pouvoir continuer de se dérouler sur le circuit automobile d’Albi. Les dirigeants viennent de se mettre en conformité dans le cadre de la nouvelle homologation du circuit obtenu le 27 septembre 2019.  Ils viennent d’achever un mur de180 mètres de long au sud de l’édifice. Un mur de 4 mètres de haut qui était obligatoire pour continuer de rouler. Les dirigeants du circuit avaient un an pour réaliser les travaux mais avec la pandémie, ils ont obtenu un délai. Ce mur a été construit du côté du centre commercial et pas devant le village du Séquestre. Il est censé protéger deux habitations qui seraient les plus impactées par le bruit, selon les relevés de l’ARS.

In-extremis 

Un mur auquel les opposants ne croient pas du tout, bien au contraire. Michel Ricard est le président de l’association des riverains du circuit, il pointe déjà que le mur a été fait "in-extremis. On peut s’étonner pourquoi il n’a pas été fait plus tôt".  Et pour lui, l’édifice n’a pas du tout les caractéristiques d’un mur antibruit : "C’est juste un mur. Avec des panneaux empilés les uns sur les autres.  Et il y a eu une course depuis, et c’est pire. Le mur renvoi le bruit et l’éco-quartier qui est de l’autre côté est beaucoup plus impacté." 

Protéger aussi le Séquestre 

De son côté la direction du circuit est plutôt sereine sur l'impact de ce mur. Mais surtout Grégor Raymondis, le directeur du circuit, estime que ça ne s'arrêtera pas là. "L’impact sonore baisse d’années en années mais nous avons d’autres projets, de protections dynamiques pour le sud du circuit et donc protéger notamment les habitants du Séquestre."

 Grégor Raymondis le directeur du circuit devant le mur de 180m de long.
Grégor Raymondis le directeur du circuit devant le mur de 180m de long. © Radio France - SM
Choix de la station

À venir dansDanssecondess