Société

Le cirque Bouglione veut faire un procès à l'association Animalsace après le retrait du numéro de l'éléphante Vana Mana

Par Cécile Soulé, France Bleu Alsace, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu vendredi 8 janvier 2016 à 8:57

Manifestation à Strasbourg devant le cirque Bouglione
Manifestation à Strasbourg devant le cirque Bouglione © Maxppp - Jean-Marc Loos

Le directeur du cirque Bouglione veut intenter un procès à l'association Animalsace, qui a dénoncé de mauvais traitements sur une éléphante. Le cirque conteste la vidéo qui montre de mauvais traitement et dénonce le "harcèlement" qu'il dit subir. Et nie toute maltraitance d'animaux.

Le cirque Bouglione sera en représentation à Metz ce vendredi 8 janvier, samedi 9 et dimanche 10 janvier, au parc des Expos de Metz Métropole. Ce cirque prestigieux, filmé dans le célèbre programme télé "La piste aux Etoiles" arrive en Moselle en pleine polémique au sujet de l'éléphante Vana Mana. Cet animal aurait été maltraitré d'après une association de défense des animaux et pour calmer les choses, le cirque Bouglione a retiré le numéro de sa tournée. 

Luc Walter, président d' Animalsace, association de protection des animaux, explique que "le dompteur de l'éléphante avait déjà eu des problèmes en Angleterre, il en avait été expulsé à cause de traitements difficiles sur Vana Mana. Il s'est fait viré aussi de Suède et du Danemark. L'association anglaise qui a tourné 80h de film a montré que l'éléphante était frappée".

Mais le directeur du cirque Bouglione, Francesco Bouglione, veut intenter un procès à l'association Animalsace, qui a dénoncé de mauvais traitements sur une éléphante. Invité de France Bleu Lorraine ce vendredi matin, Francesco Bouglione met en doute la vidéo où l'on voit l'éléphante recevoir des coups :  "Cette vidéo n'a pas été tournée au cirque Bouglione. Pour tourner cette vidéo, en 2009, une association a payé 10.000 pounds un soigneur pour frapper l'éléphante".  

Francesco Bouglione dénonce aussi le harcèlement qu'il dit subir  de la part d' Animalsace. Des membres de l'association ont annoncé leur intention de se rendre dimanche 10 janvier dans l'après-midi devant le cirque Bouglione à Metz, pour dénoncer une nouvelle fois la présence d'animaux dans les cirques.

Le cirque Bouglione se défend en tout cas toute maltraitance sur les animaux. "Il n'y a jamais eu de maltraitance d'animaux chez Bouglione, assure Francesco Bouglione, nous faisons très régulièrement des contrôles sur les animaux et ils sont considérés en bonne santé. Il existe  une nouvelle génération de cirques qui refusent de mettre en scène des animaux. Mais la famille Bouglione l'assume, c'est notre ADN, explique-t-elle .

Partager sur :