Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le cirque Pinder placé en liquidation judiciaire

lundi 7 mai 2018 à 12:32 Par Viviane Le Guen, France Bleu

En difficulté financière le célèbre cirque Pinder a été placé en liquidation judiciaire le 2 mai.Tous les spectacles à venir sont annulés "pour le moment" a précisé le propriétaire.

Le cirque Pinder à Lyon.
Le cirque Pinder à Lyon. © Radio France - PIERRE AUGROS

"On va certainement repartir en juillet et en août, mais ce n'est pas encore sûr". Joint par franceinfo, le propriétaire du cirque Pinder, Gilbert Edelstein, a confirmé l'information publiée ce dimanche par Ouest-France : l'institution fondée en 1854 a été placé en liquidation judiciaire le 2 mai dernier à sa demande en raison de difficultés financières.

Tous les spectacles à venir annulés "pour le moment"

D'après Gilbert Edelstein, "les mois de mars et avril ont été catastrophiques". Le chiffre d'affaires de Promogil, la société d'exploitation du cirque, est passé de 7,5 millions d'euros en 2014 à 5,2 millions en 2017. Une situation due à "une grosse défection du public de scolaires" selon le patron du cirque qui affirme qu'en trois ans, le cirque Pinder est passé de "450.000 à 100.000 spectateurs scolaires par an".

Conséquence : tous les spectacles à venir sont annulés "pour le moment". "J'ai mis plus de 2 millions d'euros de mon argent personnel depuis 5 ans, pour continuer à survivre, il fallait que je remette 500 000 euros de plus, alors j'ai préféré arrêter", a précisé Gilbert Edelstein à franceinfo.

Critiques contre la présence d'animaux dans les cirques

Autres raisons avancées, "la crise économique" et le contexte post-attentats, à cause duquel "les gens ne veulent pas aller là où il y a de la foule".

Gilbert Edelstein assure a en revanche que ces difficultés ne sont pas dues aux attaques des militants opposés à l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques.

Créé en Angleterre et établi en France depuis le début du XXe siècle, le cirque Pinder a été détenu par le comédien Jean Richard dans les années 70, avant que son actuel propriétaire et sa famille reprennent le flambeau en 1983. Gilbert Edelstein compte sur son projet de parc d'attractions, le "Pinderland", prévu en Seine-et-Marne, à Perthe-en-Gâtinais pour continuer à développer ses activités et "faire voir que le monde du cirque est bien vivant et en particulier, Pinder."