Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le classement des plages du Débarquement au patrimoine mondial de l'Unesco attendra au moins 2021

Déception pour les Normands : il n'y aura pas de classement des plages du Débarquement au lendemain du 75ème anniversaire du DDay. Ainsi en a décidé le comité du patrimoine mondial qui préfère se donner du temps pour tous les sites concernant des conflits récents. Soit au moins deux ans de plus.

Omaha Beach attendra pour être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO
Omaha Beach attendra pour être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO © Radio France - Philippe Thomas

La mésaventure arrivée à la candidature Unesco des sites funéraires de la Première Guerre mondiale, repoussée à 2021 dès l'an passé, avait mis la puce à l'oreille : les plages du Débarquement allaient-elles connaître le même sort ? Le classement espéré en juillet 2019 allait-il être retardé ? Sur place, on restait confiant, arguant qu'il s'agissait de deux dossiers différents. Visiblement, l'Unesco en a décidé autrement.

Deux ans, un délai plutôt optimiste

Le service de presse de l'Unesco à Paris a expliqué à l'AFP que "le comité du patrimoine mondial a décidé de suspendre l'évaluation de sites associés à des conflits récents en attendant d'entreprendre une réflexion approfondie sur ce sujet dont l'aboutissement est prévu en 2020." Jamais, en effet, un site de guerre n'a été classé. Conséquence, pour la Normandie pas d'examen "avant 2021." Autant dire que si le classement doit intervenir, cela prendra sans doute encore plus de temps.

Omaha Beach attendra encore un peu - Radio France
Omaha Beach attendra encore un peu © Radio France - Philippe Thomas

Un impact évident pour le tourisme

La patience est donc de mise mais l'enjeu est de taille puisqu'on estime qu'un classement au patrimoine mondial entraîne une hausse de la fréquentation de 10 à 15%. Philippe Laillier, maire de Saint-Laurent-sur-Mer nous parlait même l'an passé d'une augmentation de 30% ! Avec 5 millions de touristes en moyenne par an, je vous laisse faire le calcul. En attendant, les plages du Débarquement vont déjà profiter de l'impact du 75ème anniversaire du DDay. Et on se rassurera en se disant qu'une inscription d'ici quelques années ne pourra que doper le tourisme à l'approche du 80ème anniversaire...