Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Sens, une campagne adressée aux vélos : "Le code de la route, c'est aussi pour les cyclistes"

-
Par , , France Bleu Auxerre

En ville, la cohabitation entre cyclistes, automobilistes et piétons est parfois compliquée. La mairie de Sens (Yonne) a choisi d'interpeller les utilisateurs de vélo.

Les cyclistes enfreignent régulièrement les bases du code de la route.
Les cyclistes enfreignent régulièrement les bases du code de la route. © Maxppp -

Auxerre, France

La ville de Sens a mis en place des petits panneaux sur les trottoirs pour rappeler les règles de bonne conduite avec des panneaux comme "le code de la route, c'est aussi pour les cyclistes" ou encore "le vélo sur la route, le trottoir aux piétons".  Paul Antoine de Carville est adjoint au maire de Sens, chargé de la politique des quartiers : "On s'adresse beaucoup aux jeunes qui prennent leur vélo et qui n'ont pas ça en tête".

"On s'en fout un peu" - Yalsine 

La preuve avec Yalsine, rencontré à vélo place de la République : "On roule sur les trottoirs et on s'en fout un peu, on roule quand même. Je sais qu'on a pas le droit et je ne connais pas le montant de l'amende".

90 euros d'amende 

L'amende de 90 euros n'est pas très dissuasive jusqu'à présent reconnait Paul Antoine de Carville : " La police municipale fait surtout de la sensibilisation. Elle a pu à quelques moments être sur le point de verbaliser mais le but n'est pas de pénaliser ou de stigmatiser mais vraiment de leur faire prendre conscience du risque qu'ils encourent aussi en roulant sur un trottoir où il y a des personnes âgées ou des enfants qui circulent".

"Leur faire prendre conscience des risques" - Paul Antoine de Carville

Des passants comme Bruno qui en tout cas valident cette opération de communication : " J'ai vu trois jeunes ce matin, des fous qui prennent le trottoir à fond, c'est impressionnant, ça fait peur. Une personne qui sort d'une boutique, c'est l'accident assuré".

Les piétons, eux, voient ces panneaux et c'est peut-être le principal objectif.Pour faciliter la circulation à vélo, la ville de Sens autorise depuis quelques années la circulation à contre-sens pour les cyclistes, dans certaines rues.

Des règles de bonne conduite pour les cyclistes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu