Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le collectif Help SDF Grenoble organise des maraudes dans Grenoble

vendredi 2 novembre 2018 à 19:32 Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère

Help SDF Grenoble a été créé en 2012 par une groupe d'amis, émus par la détresse des gens qui dorment dehors. Chaque soir, une équipe distribue pizzas et autres sandwiches, offerts par des commerçants qui donnent ainsi leurs invendus. Le collectif lance un appel à toutes les bonnes volontés

Des citoyens organisent bénévolement depuis 6 ans des maraudes dans Grenoble
Des citoyens organisent bénévolement depuis 6 ans des maraudes dans Grenoble © Maxppp - Smail Azri

Grenoble, France

Alors que le gouvernement a présenté cette semaine son plan grand froid, et que la trêve hivernale est entrée en vigueur ce 1er novembre interdisant toute expulsion jusqu'en mars 2019, les associations qui aident les sans-abris estiment, elles,  que le compte n'y est pas. 

C'est l'avis du collectif Help SDF Grenoble, créé en 2012 par une groupe d'amis, émus par la détresse des gens qui dorment dehors. Chaque soir de la semaine et le samedi matin, une équipe parcourt à pied le centre ville de Grenoble pour distribuer pizzas et autres sandwiches, offerts par des commerçants qui donnent ainsi leur invendus. 

Pas de subvention, juste un peu de temps donné aux SDF

Le collectif n'a pas de subvention et ses bénévoles font eux-mêmes des thermos de café et de thé avant de partir en maraude et de partager un peu de temps et d'écoute avec les SDF ou les migrants qui dorment dehors. 

Cyril Delecambre va régulièrement à la rencontre des sans-abris de Grenoble - Radio France
Cyril Delecambre va régulièrement à la rencontre des sans-abris de Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

Cyril Delecambre, 32 ans, est chef d'entreprise à Sassenage. Depuis 4 ans il fait partie du collectif et il lance un appel : "On s'est habitué à voir des gens dormir dehors, parfois des familles entières. On préfère détourner le regard. Mais il faut aller à la rencontre de ces personnes, ne pas avoir peur. Si elles ne veulent pas de notre aide, on passe notre chemin. Mais souvent, on discute. Elles nous racontent leurs vies. Souvent, ce sont des ruptures familiales ou le chômage qui jettent les gens à la rue."

Une goutte d'eau dans la mer

Cyril Delecambre est inquiet pour l'hiver qui arrive. "Quand il fait vraiment froid, on les met à l'abri mais dès que la température remonte, ils se retrouvent sans rien. Il y a beaucoup de campements dans l'agglo grenobloise. Parfois, la police en détruit un, mais les gens s'installent plus loin. On ne fait que déplacer le problème."

Cyril et ses amis savent que leur action n'est qu'une goutte d'eau dans la mer : "Mais on doit faire ce geste de solidarité et d'humanité. Moi, cela m'apporte beaucoup. Cela me remet les pieds sur terre." conclut-il.

Pour contacter le collectif Help SDF Grenoble : leur page facebook.