Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le collectif "Malraux occupé" à Chambéry participe aux Vendredis de la colère

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Action symbolique vendredi matin du collectif "Malraux occupé" à Chambéry (Savoie) devant l'agence Pôle emploi. Le collectif participait pour la première fois au mouvement national des Vendredis de la colère pour dénoncer le nouveau mode de calcul de l'assurance chômage.

Au porte-voix : « pour la réouverture des lieux culturels ! Pas de réouverture sans droits sociaux »
Au porte-voix : « pour la réouverture des lieux culturels ! Pas de réouverture sans droits sociaux » © Radio France - Anabelle Gallotti

Des techniciens du spectacle, des ingénieurs du son, des acteurs, des étudiants en art ont dansé, manifesté et se sont étendus par terre pour symboliser la mort de leur métier, sans indemnités chômage et sans salles de spectacle ouvertes à cause du covid. Ils étaient une petite cinquantaine ce vendredi devant l’agence pôle emploi de Chambéry (Savoie). 

"On symbolise tous ces intermittents qui font la queue devant pôle emploi et qui symboliquement n’y auront peut-être plus accès à cause de la réforme de l’assurance chômage" – le collectif Malraux occupé 

Flash mob devant l'agence pôle emploi à Chambéry
Flash mob devant l'agence pôle emploi à Chambéry © Radio France - Anabelle Gallotti

Depuis le 4 Mars 2021, plus d'une centaine de lieux culturels se mobilisent pour exiger, entre autres, le retrait de la réforme de l'assurance chômage. Ce vendredi marquait aussi le premier mois d'occupation du collectif Malraux occupé à Chambéry

Choix de la station

À venir dansDanssecondess