Société

Le collège Diderot de Besançon sera en réseau d'éducation prioritaire à la rentrée

Par Sophie Cambra, France Bleu Besançon jeudi 13 mars 2014 à 6:00

collège diderot élève tablette
collège diderot élève tablette © Jean-Louis Tournut

Comme 102 collèges en France, le collège Diderot de Besançon sera à la rentrée scolaire de septembre en réseau d'éducation prioritaire : les "REP+", des "super ZEP".

Les REP+ c'est en quelque sorte une "super ZEP"

Pour l'académie de Besançon, ces mesures concernent au total 2.500 élèves. Parmi eux, les 660 élèves du collège Diderot et ceux de huit écoles maternelles et quatre écoles élémentaires de Planoise. Cela fait partie du nouveau plan pour les collèges et les écoles en difficultés annoncé en janvier par Vincent Peillon , le ministre de l'Education nationale. Ce changement de nom s'accompagne de mesures nouvelles.

Trois mesures principales  : des formations pédagogiques pour les professeurs, une augmentation de leur prime (100 euros) de 50% et une heure et demi de cours en moins pour les professeurs, afin d'organiser des réunions de travail entre eux, avec les élèves et leur parents.

collège diderot - Aucun(e)
collège diderot

Onze professeurs en plus et une enveloppe de 6 millions d'euros

Moins d'heures de cours pour les professeurs, mais pas pour les élèves. Alors pour mettre en place cette mesure, l'académie de Besançon va mettre les moyens : onze professeurs en plus. C'est ce que nous explique Eric Martin, le recteur.

diderot ok (moyens)

Ce réseau d'éducation prioritaire à Besançon sera doté d'une enveloppe d'environ 6 millions d'euros . Concrètement, sur le terrain, elle permettra la mise en place de projet. Mais aussi de généraliser une pratique testée en ce moment au collège Diderot : des cours, des exercices et de l'aide aux devoirs sur internet comme nous l'explique Jean-Louis Tournut, le principal.

diderot (cours en ligne)

collège diderot élève tablette

Et si l'ensemble des syndicats enseignants semble satisfait par ces mesures...deux, le SNES et la FSU doutent de leur l'efficacité.