Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le collège Seignobos de Chabeuil a besoin d'une classe supplémentaire en 4ème

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les élèves, parents et enseignants du collège Seignobos à Chabeuil ont manifesté pour la seconde fois mardi soir après les cours devant l'établissement. A la rentrée prochaine, les élèves de 4ème seront 29 au lieu de 24 actuellement. Les manifestants ont également rencontré le maire de la ville.

Une trentaine de parents et d'élèves se sont mobilisés devant leur établissement avant de se rendre à la mairie de Chabeuil pour rencontrer le maire.
Une trentaine de parents et d'élèves se sont mobilisés devant leur établissement avant de se rendre à la mairie de Chabeuil pour rencontrer le maire. © Radio France - Diane Sprimont

Chabeuil, France

"Nos enfants ne sont pas des sardines", pouvait-on lire sur les pancartes brandies devant le Collège Marc Seignobos à Chabeuil mardi soir.  Une trentaine d'élèves, de parents et d'enseignants se sont rassemblés avant d'aller en mairie pour réclamer une classe de 4ème supplémentaire à la rentrée. Les manifestants ne souhaitent pas que les élèves de 4ème étudient à 29 au lieu de 24.

A la rentrée prochaine, les classes de 4ème pourraient accueillir 29 élèves au lieu de 24 actuellement.  - Radio France
A la rentrée prochaine, les classes de 4ème pourraient accueillir 29 élèves au lieu de 24 actuellement. © Radio France - Diane Sprimont

Des élèves mobilisés

Luna a 12 ans. Cette élève du collège Seignobos fait partie des manifestants, elle est en 6ème et pense déjà à son année de 4ème, "ça sera plus compliqué d'écouter, déplore Luna. Quand t'es en 6ème et qu'il y a des gens qui font n'importe quoi c'est pas top top, il faut pas qu'il y ait plus d'élèves sinon c'est vraiment n'importe quoi."

A côté de Luna se trouve Lise, cette élève de 4ème constate déjà des perturbations en cours lorsque les élèves sont plus de vingt-cinq, "ceux qui sont à la ramasse ne sont pas beaucoup aidés, ceux qui sont plus forts, il n'y a personne pour les aider à aller plus vite." La possibilité que le nombre d'élèves par classe augmente à la rentrée inquiète donc Lise pour ses camarades. 

Passer à la vitesse supérieure

Les manifestants ont pu faire part de leurs inquiétudes deux semaines auparavant à Célia De Lavergne, à l'inspecteur de l'Académie et au maire de Chabeuil. Maintenant Laure Schmittel, professeur d'histoire-géographie, espère que les élus passent à la vitesse supérieure, "on aimerait savoir sur quoi on peut compter, si on peut nous donner au moins quelques moyens, on aimerait des choses concrètes et pas que 'oui on a entendu votre demande.'"

Les manifestants ont pu rencontrer plusieurs élus, ils attendent maintenant des réponses concrètes pour la rentrée prochaine.  - Radio France
Les manifestants ont pu rencontrer plusieurs élus, ils attendent maintenant des réponses concrètes pour la rentrée prochaine. © Radio France - Diane Sprimont