Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le combat d'une petite commune du Vercors contre le groupe mayennais Lactalis

jeudi 2 novembre 2017 à 13:06 Par Germain Treille et Véronique Pueyo, France Bleu Isère, France Bleu Mayenne et France Bleu

Le maire de Saint-Just-de-Claix, en Isère, en a ras-le-bol de la pollution de la rivière provoquée par le rejet des effluents d'une usine appartenant au leader mondial du lait.

La rivière Isère polluée par les effluents de l'usine de Lactalis.
La rivière Isère polluée par les effluents de l'usine de Lactalis.

Saint-Just-de-Claix, France

A Saint-Just-de-Claix, l'histoire commence en 2012. Lactalis rachète l’Étoile du Vercors, une usine qui emploie une centaine de personnes sur la commune et qui fabrique le célèbre "Saint-Marcellin", au cœur du parc naturel du Vercors. Mais, depuis le début des années 2000, l'entreprise pollue l'Isère en y rejetant ses eaux usées, l'équivalent d'une pollution générée par une ville de 10.000 habitants.

Une situation illégale qui perdure depuis le rachat de la société par le groupe mayennais. Car Lactalis ne veut pas se raccorder au réseau public d'assainissement, souhaitant construire sa propre station d'épuration. Ce que refuse Joel O'Baton, le maire de Saint-Just-de-Claix.

Le maire de Saint-Just-de-Claix, Joel O'Baton,  veut aller jusqu'au bout. - Radio France
Le maire de Saint-Just-de-Claix, Joel O'Baton, veut aller jusqu'au bout. © Radio France - Véronique Pueyo

"Je demande à l'État de prendre ses responsabilités"

Joel O'Baton, le maire de Saint-Just-de-Claix, se sent impuissant et abandonné par les pouvoirs publics. Il s'en est expliqué à France Bleu : "Je suis un peu découragé, je suis plus inquiet sur les rejets de produits de nettoyage que ceux provenant du lait, ça on ne le voit pas et je ne sais pas l'impact que ça peut avoir. Je demande donc à l’État de prendre ses responsabilités dans ce dossier. Moi, en tant que maire, je dresse des PV pour des particuliers qui n'ont pas des assainissements aux normes et devant une entreprise de cette importance, on baisse les bras. Je me pose des questions".

La préfecture de l'Isère assure, pour sa part, qu'elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour résoudre ce problème, notamment en se posant en médiateur entre la commune et Lactalis. Contacté, le responsable de la communication du géant laitier mayennais indique que Lactalis va trouver une solution mais "ne rajoutons pas de la polémique à la polémique", conclut-il.

"Devant une entreprise de cette importance, on baisse les bras. Je me pose des questions." — Joel O'Baton, maire de Saint-Just-de-Claix

l'usine est installée à Saint-Just-de-Claix depuis 40 ans - Radio France
l'usine est installée à Saint-Just-de-Claix depuis 40 ans © Radio France - Véronique Pueyo

Cet été, à Retiers en Ille-et-Vilaine, la station d'épuration de l'usine Lactalis avait connu une sévère défaillance qui avait provoqué une grave pollution de la rivière La Seiche. Le groupe laitier avait fait son mea-culpa et assumé pleinement ses responsabilités. Lactalis a prévu de tout financer rétablir le milieu naturel du cours d'eau où des milliers de poissons étaient morts.

Le maire de Saint-Just-de-Claix est inquiet pour l'environnement

Saint-Just-de-Claix, en Isère - Radio France
Saint-Just-de-Claix, en Isère © Radio France - Denis Souilla