Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le commissariat de Villerupt déplumé à la rentrée : "On passe de 40 agents à trois en dix ans"

Le commissariat de Villerupt, dans le Pays Haut, va perdre ses équipages police secours à la rentrée pour devenir un simple bureau de police ouvert de 8h à 18h. Les effectifs sont transférés pour renforcer le commissariat de Mont-Saint-Martin. Les élus comptent se mobiliser à la rentrée.

Les voitures police secours ne seront bientôt plus garées devant le commissariat.
Les voitures police secours ne seront bientôt plus garées devant le commissariat. © Radio France - Marc Bertrand

Le vieux bâtiment défraîchi fait peine à voir. Même le "O" de Police nationale est tombé de son panneau. Pourtant, à l'entrée du commissariat de Villerupt, une porte blindée flambant neuve vient d'être installée. "Jusqu'ici, on n'en avait pas besoin", explique Anthony Alex, secrétaire départemental adjoint du syndicat de police Alliance, "parce qu'il y avait des policiers 24 heures sur 24 dans les locaux. On avait des équipages police secours, qui patrouillaient jour et nuit. À la rentrée, ce ne sera plus le cas"

De 21 policiers, Villerupt va passer à trois. Transformé en simple bureau pour le recueil de plaintes : "Concrètement ? Ça veut dire qu'à partir du 1er septembre, vous ne verrez plus les voitures de police secours garées devant le commissariat. Elles sont rapatriées à Mont-Saint-Martin", déplore Anthony Alex. "Vous voulez venir à 18h30 déposer plainte, il n'y aura plus personne. Si vous venez rien que chercher refuge parce que vous êtes poursuivi, ce sera trop tard".

16 minutes pour intervenir sur un cambriolage

Et en cas d'appel au 17 la nuit, pour une urgence ? L'équipage police secours devra descendre de Mont-Saint-Martin. La situation s'est déjà présentée fin juin, pour un cambriolage, raconte le maire de Villerupt, Pierrick Spizak : "L'équipage police secours de Villerupt était monté sur Longwy pour une intervention. Un monsieur a appelé, il avait surpris des cambrioleurs chez lui". Selon Anthony Alex, "j'ai pris mon chrono", dit-il au passage, l'équipage a mis 16 minutes pour faire les 25 km de route, toutes sirènes hurlantes. 

Le Pays Haut ne doit pas être la cinquième roue du carrosse

"Les cambrioleurs ont eu le temps de partir, le propriétaire s'est mis en travers de la route pour tenter de les arrêter, il a été renversé. Et c'est notre agent de la police municipale qui est allé sur les lieux", ajoute le maire. "Pendant ces 15 minutes, il est tout seul." Pour le syndicaliste policier, ce genre de situation risque de se multiplier : "Je compare souvent les secteurs police de Villerupt et de Pont-à-Mousson. C'est 20.000 habitants pour l'un, 23.000 habitants pour l'autre. Il y a 45 policiers à Pont-à-Mousson, et bientôt ils seront trois à Villerupt".

"La sécurité publique, c'est la mission de l'Etat"

Le maire parle lui aussi d'une véritable saignée : "En dix ans, on est passé de 40 à, bientôt, seulement trois policiers à Villerupt". Il va recruter un troisième policier municipal, pour pallier un peu au retrait de la police nationale. Mais il refuse de les armer : "La sécurité publique, c'est la mission de l'Etat. C'est trop facile de se retirer et de demander au maire de combler le manque", dit Pierrick Spizak. Les élus préparent une manifestation à la rentrée. Ils espèrent que la valse des préfets de la période estivale va permettre de sauver le commissariat. 

Élus et syndicats de police planchent aussi sur un projet alternatif à présenter aux services de l'État. Une circonscription interdépartementale de sécurité publique entre Moselle et Meurthe-et-Moselle. Autrement dit, regrouper le commissariat de Villerupt avec la caserne de gendarmerie d'Audun-le-Tiche, qui est "elle aussi menacée à moyen terme", assure Anthony Alex. La communauté de communes du Val d'Alzette regroupe déjà les deux communes, ainsi que six autres, à cheval sur les deux départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess