Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le confinement, une inondation, 2 nouveaux mois de fermeture : la double peine pour une commerçante mayennaise

-
Par , France Bleu Mayenne

Charlotte Ferrand est esthéticienne. Elle tient le salon "Es'Ethik" à Ballots. Elle devait rouvrir le lundi 11 mai, dès le premier jour du déconfinement, mais le ciel lui est malheureusement tombée sur la tête.

L'institut de beauté de Charlotte Ferrand à Ballots
L'institut de beauté de Charlotte Ferrand à Ballots - capture d'écran

La rocambolesque et triste histoire d'une commerçante à Ballots dans le Sud-Mayenne. Charlotte Ferrand est esthéticienne, la gérante du salon "Es'Ethik". Elle devait donc rouvrir le lundi 11 mai après deux mois d'inactivité en raison du confinement et ses nombreuses clientes attendaient ce moment avec impatience. 

Mais deux jours plus tôt, un violent orage s'est abattu sur la commune. Et l'institut de beauté a subi de gros dégâts. Deux mois de plus de fermeture, au moins, le temps de tout remettre à neuf. Charlotte Ferrand va se battre, confie-t-elle à France Bleu Mayenne, pour que son commerce de proximité survive à cette tempête : "Une double coup de massue, une catastrophe même si les aides de l'Etat étaient présentes. Et deux nouveaux mois de fermeture pour nous et la clientèle, le moral était déjà en berne. On va donc fermer pendant une période qui va durer autant que le confinement. Même si notre clientèle sera au rendez-vous quand nous rouvrirons, ça ne permettra pas de sortir complètement la tête de l'eau. On fait appel à la solidarité pour que toutes les personnes, qui voient que des gens se battent pour le dynamisme et l'attractivité de nos compagnes, soient là et on les attend". 

Un tel institut de beauté en pleine campagne, balnéothérapie, spa, sauna, c'est rare, alors Charlotte Ferrand compte sur le soutien des habitants pour que son activité ne disparaisse pas. Aucune date précise de réouverture du salon n'est pour l'instant envisagée.

ECOUTEZ :

"Les gens vont-ils être au rendez-vous pour relancer la machine et non pas fermer la porte?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu