Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le congé de deuil pour enfant enfin voté ?

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

L’allongement du congé de deuil pour enfant devrait être adopté ce mardi, à l’Assemblée nationale. Porté par le député UDI du Cambraisis Guy Bricout, ce texte a suscité de vives polémiques, face à l’attitude de la majorité qui n’en voulait pas. Finalement, le texte revenu du Sénat a été amélioré.

Le député du Nord, Guy Bricout, va enfin voir aboutir sa proposition de loi sur l'allongement des congé, après la mort d'un enfant.
Le député du Nord, Guy Bricout, va enfin voir aboutir sa proposition de loi sur l'allongement des congé, après la mort d'un enfant. © Maxppp - Christophe Petit-Tesson

La dernière version de cette loi, qui devrait être votée ce mardi à l'Assemblée nationale, reprend la version adoptée par le Sénat.  Elle passe le congé de deuil pour enfant de 5 à 15 jours (alors que la proposition de loi initiale était de 12 jours). Un dispositif qui sera en partie financée par la Sécurité sociale, et plus seulement par l'employeur. Par ailleurs, il est étendu aux travailleurs indépendants et aux agents publics.

Finalement, une unanimité

Cette loi, Guy Bricout, député UDI du Cambraisis, l’a portée personnellement : "J'ai vécu un événement dramatique de ce genre, dans ma famille, et puis d'autre part, j'ai été en contact avec beaucoup d'associations. Une telle loi, tout le monde rêverait de la porter, parce qu'elle est généreuse. Il suffit de voir les réactions sur facebook, quand elle a finalement été votée, à l'unanimité, au Sénat et en commission des Affaires sociales de l'Assemblée !" 

Une unanimité qui intervient après un premier rejet de la loi à l’Assemblée, par les députés La République en marche et par le Gouvernement. Ont suivi de fortes réactions dans la population, et finalement l’intervention du Président de la République. 

Un premier rejet inexplicable ?

Cette loi s’est, en quelque sorte, heurtée à la machine parlementaire. Et elle interroge sur le fonctionnement démocratique, pour Guy Bricout : "Chaque groupe politique a droit à des niches, pour proposer des lois. Nous en avions déjà eu 4. Peut-être que le groupe majoritaire a pensé que ça suffisait.... sans penser plus loin."

Les premières propositions de loi sur l'allongement du congé de deuil pour enfant remontent à 2004. Celle de Guy Bricout aura mis un an à aboutir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess