Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le congrès international des victimes du terrorisme s'ouvre à Nice pour trois jours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le congrès international des victimes du terrorisme s'ouvre à Nice ce jeudi. C'est le huitième congrès international des victimes du terrorisme. Il se tient en France, pour la seconde fois après Paris en 2011. Près de 700 victimes de 35 nationalités y participent pendant trois jours.

Le 8e congrès international des victimes du terrorisme ouvre à Nice jeudi pour trois jours
Le 8e congrès international des victimes du terrorisme ouvre à Nice jeudi pour trois jours © Maxppp - Dylan Meiffret

Nice Europe, Nice, France

Le congrès qui s'ouvre ce jeudi à 10h est organisé par l'Association française des victimes du terrorisme. L'AFVT a convié des victimes du monde entier à Nice, ville meurtrie par l'attentat du 14 juillet 2016 qui a fait 86 morts et plus de 400 blessés. Il y aura aussi des acteurs de la société civile, des experts, des personnalités politiques, des membres de l'Organisation des nations Unies. La déléguée interministérielle à l'aide aux victimes est attendue vendredi, Jacques Toubon, le défenseur des droits samedi. L'objectif de ce congrès est "d'aider les victimes à faire entendre leurs voix dans leur diversité culturelle et géographique", et d'"aider les victimes à obtenir la reconnaissance qu'elles méritent."

Un programme éclectique centré autour des victimes

Des victimes du monde entier sont invitées à prendre la parole, raconter leurs parcours, leurs difficultés, le long chemin de la résilience. Elles échangeront sur leurs attentes, les différents programmes qu'elles ont pu suivre pour aller mieux. Au cours de tables rondes, on abordera entre-autres le rôle des Etats dans la prise en charge des victimes, l'évolution de la menace terroriste, le rôle des victimes dans la prévention de la radicalisation, l'accompagnement spécifique des enfants et des adolescents (à Nice, plus de 900 jeunes ont été accueillis par l’hôpital Lenval de Nice depuis le 14 juillet 2016), la prise en charge psychologique des aidants et des primo-intervenants et le travail de mémoire avec un projet de mémorial-musée en France. Des élus et associations d'écoute de victimes aborderont aussi la prise en charge des victimes au niveau local.

L'objectif est aussi de "rendre les victimes des zones les plus touchées par le terrorisme davantage visibles : victimes du Moyen-Orient, du Proche-Orient, du Maghreb, d'Afrique et d'Asie."

"Mémorial des Anges" milite pour le travail de mémoire

Anne Murris a perdu sa fille de 26 ans le soir de l'attentat de Nice. Elle préside l'association de victimes Mémorial des Anges et participera au congrès. Samedi, à 10h, elle sera intervenante lors d'une table ronde sur la reconnaissance des victimes et la mémoire.

Anne Murris, présidente de l'association Mémorial des Anges à Nice

Christian Estrosi, le maire de Nice, participera au congrès pour évoquer notamment le "futur dispositif régional de prise en charge globale du psychotraumatisme et la mise en place d’un comité pour la mémoire des victimes. Nice se porte d’ailleurs candidate à l’accueil du Centre européen d’expertise pour les victimes du terrorisme."

"Promenade des Anges" refuse d'être partenaire officiel du congrès

L'association "Promenade des Anges", la première créée après l'attentat de Nice refuse d'être un partenaire officiel du congrès alors qu'elle était au départ favorable. Elle estime que ses 170 membres rencontrent encore beaucoup de problèmes dans leurs parcours de soins, pour la reconnaissance du statut de victimes, leurs indemnisations, leur retour à l'emploi près de 3 ans et demi après l'attentat. 

Le congrès se clôturera samedi à 12h30, avec un hommage aux victimes du terrorisme, un dépôt de gerbes à la Villa Massena, et une minute de silence.

Une antenne régionale du centre de Résilience chargé du suivi des victimes traumatisées des attentas sera installé a Nice  à la maison pour l'accueil des victimes , au 6 rue Gubernatis...un centre de gestion des psychotromatismes crée à Nice et dans 9 autres villes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu