Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le Conseil d'État maintient la fermeture des théâtres et cinémas : colère et déception à Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le Conseil d'État n'autorise pas la réouverture des théâtres et cinémas. Les directeurs de théâtre d'Avignon ne comprennent pas cette injustice. Ils estiment que le secteur culturel est le bouc émissaire de la crise du Covid-19.

Une salle de cinéma vide à Avignon (Vaucluse)
Une salle de cinéma vide à Avignon (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

Le Conseil d'État a validé mercredi la fermeture des théâtres et cinémas, décidée par le gouvernement jusqu'au 7 janvier au moins, au vu du "contexte sanitaire" et du "risque d'augmentation de l'épidémie à court terme".

Saisie par des professionnels de la culture, la plus haute juridiction administrative leur a toutefois donné partiellement raison en précisant que si la situation venait à s'améliorer sur le front du coronavirus, "leur fermeture ne pourrait être maintenue au seul motif qu'il existe un risque" de contamination dans ces lieux.

Déception et colère au Chêne Noir

À Avignon, le directeur du théâtre du Chêne Noir, Julien Gelas est déçu et en colère : "on va de déception en déception. Tout le monde veut se protéger juridiquement et moralement." Julien Gelas avait appelé les professionnels de la culture d'Avignon à soutenir les référés déposés devant le conseil d'État : "il n'y a pas vraiment de logique à fermer nos salles, car les flux de personnes sont très importants dans les grandes surfaces".  

Flou et bouc émissaire

Julien Gélas trouve la décision du Conseil d'État "étrange, car il nous donne raison et en même temps, il nous impose de rester fermer; le flou demeure, car le 7 janvier, on ne sait pas si on pourra rouvrir". Julien Gelas évoque "une injustice totale : le secteur culturel est le bouc émissaire de la crise du Covid-19".

Enigme pour les Scènes d'Avignon

Serge Barbuscia, le président de Scènes d'Avignon, l'association des théâtres permanents d'Avignon, a appris la nouvelle en pleine répétition d'un spectacle mercredi après-midi. Il ne comprend pas la décision du Conseil d'État. Il parle d'une "énigme" pour les théâtres, les cinémas, mais aussi les autres lieux culturels d'Avignon comme le Palais des papes dont la visite reste impossible malgré la taille des salles et les parcours en extérieur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess