Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Conseil départemental de l'Ardèche recherche des familles pour accueillir de jeunes migrants

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le département de l'Ardèche lance une démarche peu banale pour accueillir de jeunes migrants mineurs: il propose à des familles de les accueillir chez elles jusqu'à leur majorité.

Accueil de mineurs non accompagnés
Accueil de mineurs non accompagnés © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Ardèche, France

Le Conseil départemental de l'Ardèche en appelle à des familles bénévoles pour accueillir de jeunes migrants. Une mesure originale pour accueillir dans de meilleures conditions des adolescents étrangers, jusqu'à leurs 18 ans.

L'Etat est responsable des mineurs sur son territoire, il doit leur apporter protection, soins et éducation. Une mission que l'Etat délègue aux départements. Mais tous les conseils départementaux ne proposent pas pour autant à leurs administrés d'accueillir de jeunes migrants chez eux.

A ce jour, l'Ardèche s'occupe de 120 mineurs non accompagnés (comme l'administration les appelle). Des jeunes essentiellement venus d'Afrique de l'Ouest (Mali, Guinée...) . Leur nombre progresse chaque année. Mais, ce n'est pas pour "se décharger" sur les particuliers que le Conseil départemental propose à des familles lambda d'accueillir ces migrants chez elles, assure le président du Département. C'est une offre complémentaire pour ces mineurs explique Laurent Ughetto.

Laurent Ughetto, le président du Conseil départemental de l'Ardèche veut mettre en avant le sens de l'accueil et de la solidarité des Ardéchois

"Ce sont des jeunes qui n'ont pas choisi leur situation et qui sont chez nous. On sait qu'en général les Ardéchois sont généreux dans la solidarité. Mener une politique innovante sur l'accueil réservé à ces jeunes c'est montrer qu'on sait accueillir... C'est, je crois, ce qu'on sait faire le mieux" - Laurent Ughetto, président du Conseil départemental

Le département, via l'association Pluriels recherche donc une vingtaine de familles parrainantes, pour accueillir des ados entre 15 et 18 ans.

Bien mesurer l'engagement

Ces familles s'engagent à accueillir un jeune jusqu'à sa majorité voire un peu plus, le temps que soit étudiée (acceptée ou rejetée) sa demande de régularisation, après sa majorité. Pascal Mathieu le directeur de l'association Pluriels résume les missions des familles accueillantes.

Pascal Mathieu, directeur de l'association Pluriels, qui va suivre les familles parrainantes

"Pour les familles, il s'agit d'un suivi au niveau de la santé, d'un suivi scolaire. Il faut aussi leur apprendre notre mode de vie car ils ont souvent des mode de vie très différents du nôtre" - Pascal Mathieu, directeur général de Pluriels

L'association Pluriels s'occupera des démarches administratives, plus contraignantes, et impliquant des trajets à Paris, dans les ambassades pour faire des papiers aux jeunes.
Les familles recevront une indemnité de près de 14 euros par jour pour l'accueil d'un jeune.

Qui peut postuler pour devenir familles parrainantes?

Il n'y a pas de critère strict pour être candidate. Mais il faut tout de même un logement adapté, pour que le jeune puisse avoir sa propre chambre. Si possible ne pas être trop éloigné de pôles urbains pour permettre à l'adolescent d'être scolarisé ou de suivre un apprentissage. Et surtout avoir envie d'intégrer l'ado à la vie familiale.

Il faut également bien se rendre compte dans quoi on s'engage, insiste le directeur de Pluriels, Pascal Mathieu.

Pascal Mathieu, le directeur général de Pluriels, rappelle que les jeunes migrants ont vécu beaucoup plus de choses (parfois dramatiques) que de jeunes ado français.

C'est des jeunes qui sont arrivés sur le territoire français, qui ont traversé une partie de l’Afrique, la Méditerranée dans des conditions de grands dangers. Ils arrivent donc avec une expérience de vie et une maturité qui n'a rien à voir avec nos jeunes de 15 - 16 ans en France. Ils ont un vécu important" - Pascal Mathieu, directeur général de Pluriels

L'association Pluriels sera en lien permanent avec les familles.
C'est elle d'abord qui évaluera les candidatures avant de les proposer au Conseil départemental de l'Ardèche.

Pour postuler

Le Conseil départemental de l'Ardèche et l'association Pluriels organisent trois réunions d'information en décembre:
- le 7 à Pranles
- le 13 à La Chapelle sous Aubenas
- le 20 à Annonay

Les familles candidates ou qui souhaitent des informations peuvent contacter l'association Pluriels.

04.75.90.88.07
mna.pluriels@gmail.com

Choix de la station

France Bleu