Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Le conseil départemental du culte musulman en Sarthe veut être "associé" à la prévention de la radicalisation

-
Par , France Bleu Maine

Le président du Conseil départemental du culte musulman en Sarthe Abdeslam Menhoudj, estime que la communauté musulmane n'est pas suffisamment associée par les autorités à la prévention de la radicalisation, notamment chez les jeunes.

Abdeslam Menhoudj, le président du conseil départemental du culte musulman dans la Sarthe.
Abdeslam Menhoudj, le président du conseil départemental du culte musulman dans la Sarthe. © Radio France - Marc Bertrand

Abdeslam Menhoudj a assisté à plusieurs hommages organisés en Sarthe à Samuel Paty, cet enseignant assassiné parce qu'il avait montré des caricatures de Mahomet en cours à ses élèves. Invité de France Bleu Maine ce lundi 26 octobre, le président du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) dans la Sarthe estime qu'il est "important de dire que la communauté musulmane se désolidarise de cet acte barbare". Mais aussi que "le musulman aujourd'hui subit deux fois l'actualité. La première c'est qu'on pointe du doigt les musulmans car cet attentat a été commis au nom de l'Islam. Et ensuite, nous sommes obligés d'intervenir dans les médias pour dire que ça ne représente pas du tout l'Islam".

"Les musulmans subissent deux fois l'actualité"

Le Conseil départemental du culte musulman qu'il préside a été créé en novembre 2019. Il regroupe plusieurs associations à la tête des mosquées du département, avec pour but d'établir un lien entre les autorités et la communauté musulmane en Sarthe. Mais deux grandes mosquées du Mans, aux Sablons et aux Glonnières, ne font pas partie du CDCM : "Il faudrait leur demander pourquoi ils ne veulent pas nous rejoindre. Mais la porte reste ouverte, pour avoir une seule structure qui parle au nom de tout le monde, et j'espère qu'ils nous rejoindront."

Une volonté d'être associés à la lutte contre la radicalisation

Le CDCM est encore une structure jeune. Son président souhaite développer des liens avec la préfecture, notamment pour mieux prévenir la radicalisation des jeunes, en intervenant auprès des parents : "Notre projet, c'est d'être acteur en collaboration avec les autorités. Aujourd'hui on sait qu'il y a des commissions de détection et de lutte contre la radicalisation mais la base, la communauté musulmane n'y est pas associée. Or nous somme à même de repérer des cas de radicalisation et de les traiter", estime Abdeslam Menhoudj.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess