Société

Le "cou de l'oie", la fête patronale qui déchaîne les passions à Arfeuilles

Par Juliette Micheneau et Valentine Letesse, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 3 juillet 2014 à 11:21

Chaque 15 août à Arfeuilles, dans l'Allier, on fête le "cou de l'oie" en tranchant le cou à quelques oies, mortes, qui seront ensuite dégustées. Une tradition dénoncée par les défenseurs des animaux, dont la chanteuse Stone.

Ça se passe chaque 15 août à Arfeuilles , dans l'Allier : 700 habitants dans la commune, mais près de 3.000 visiteurs qui se pressent chaque été pour la fête du "cou de l'oie".

N'y cherchez pas de métaphore, sur place vous verrez littéralement des oies, mortes, et des cavaliers qui vont leur trancher le cou . Une tradition qui remonte aux fêtes païennes du Moyen-Age et qui a repris il y a maintenant 250 ans à Arfeuilles. Un rituel barbare et insupportable pour les défenseurs des animaux, comme la chanteuse Stone, du célèbre duo "Stone et Charden". A force de passer des étés dans l'Allier, elle a eu vent de cette fête du "cou de l'oie" et s'est emparée du sujet au nom de l'association "Stéphane Lamart".

La chanteuse Stone, indignée par cette tradition du "cou de l'oie", à Arfeuilles.

En tout cas, pour le maire de la commune, pas question pour le moment de toucher à cette fête et ça malgré les mails et les coups de fils injurieux qui se multiplient en mairie. Il y a une vingtaine d'années la fondation Brigitte Bardot avait déjà essayé de faire interdire la fête du "cou de l'oie"... elle n'a jamais été jusqu'au bout.

Le "cou de l'oie", une tradition qui choque les défenseurs des animaux.