Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le couvre-feu, un "signal fort pour faire comprendre qu'il faut rester chez soi" pour le maire d'Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Le maire d'Amiens Brigitte Fouré était l'invité de France Bleu Picardie ce mercredi, pour expliquer sa décision de mettre en place un couvre-feu dans la ville. Elle revient également sur l'interdiction des marchés et assure travailler à une "permanence" de maraîchers avec la préfecture.

Brigitte Fouré, ce vendredi matin dans les studios de France Bleu Picardie.
Brigitte Fouré, ce vendredi matin dans les studios de France Bleu Picardie. © Radio France - Valérie Massip

Le maire d'Amiens Brigitte Fouré était l'invité de France Bleu Picardie ce mercredi matin, pour expliquer sa décision d'instaurer un couvre-feu dans la ville depuis ce mardi soir. "Il s'agit de faire bien prendre conscience à l'ensemble des Amiénois qu'il faut qu'ils restent chez eux", assure Brigitte Fouré : "C'est un complément pour dire que l'épidémie risque de continuer à se développer si chacun n'est pas extrêmement sérieux et responsable".

Le couvre-feu, "un signal important"

Pour justifier son arrêté, la mairie a mis en avant les infractions au confinement constatées par la police nationale depuis 10 jours. Mais le maire d'Amiens le reconnaît : "Le soir ou la nuit, il y a assez peu de personnes qui sont dehors". La mesure est avant tout symbolique : "Cela me semble très important de sonner ce signal là. Evidemment, les personnels soignants, ou les personnels de collecte des déchets ménagers sont autorisés à circuler, c'est leur métier". D'ailleurs les dérogations font autorisent les personnes à se déplacer dans le même cadre que celui du confinement, pour des questions de santé, visiter une personne vulnérable, ou encore travailler.

Marchés annulés : une "permanence" de maraîchers à l'étude

La mairie a la possibilité de demander une dérogation à l'interdiction des marchés de plein vent, décidée lundi soir par le gouvernement : "Il y trois marchés à Amiens. Ils sont bien sûr fermés, et celui du mercredi [du Beffroi] l'est aussi. On n'a pas eu le temps de se retourner", explique le maire d'Amiens : "Mais je suis en train de voir avec les services de madame la préfète s'il est possible d'assurer une permanence de vente des cultivateurs et maraîchers de notre ville. Si on peut le faire en toute sécurité on le fera".

je suis en train de voir avec la préfète s'il est possible d'assurer une permanence des cultivateurs et maraîchers

Le service d'aide par téléphone "étendu"

Brigitte Fouré met également en avant les aides mises en place par la mairie pour aider les publics les plus fragiles pendant le confinement : "La mairie a un service qui s'appelle Ecoute séniors, au 0 800 60 50 00, il est à disposition de tous les Amiénois. Un appel est adressé à 2500 personnes inscrites sur le registre du service, mais on a choisi de l'étendre au allocataires du RSA, aux personnes signalées comme isolées, elles seront également contactées", explique Brigitte Fouré. 

Portage des courses pour les seniors : "on est en train de voir"

Mais il s'agit seulement d'une aide par téléphone, et non pas forcément par une présence physique des agents du service communal d'action sociale (CCAS) : "Il y a des services effectués par les commerçants des Halles, ou les supermarchés qui font du portage à domicile", assure Brigitte Fouré. "Et en cas de besoin, on peut mettre en place des services de proximité. On est en train de voir si on peut, nous, ville, mettre en place un système de portage à domicile".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu