Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Dakar sourit à la moto nîmoise Sherco

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gard Lozère

Le fabricant nîmois de motos Sherco peut être fier. Les trois motos engagées sur le rallye-raid étaient à l'arrivée dans les 20 premières places. Un excellent résultat qui donne des idées au directeur de l'entreprise.

Sherco fabrique 9 000 motos par an à Nîmes
Sherco fabrique 9 000 motos par an à Nîmes © Radio France - Sarah Nedjar

Le directeur général de Sherco, le fabricant nîmois de motos, a le sourire. Les trois motos engagées sur le Dakar étaient à l'arrivée, dans les 20 premières places. L'un des pilotes de Sherco, l'Espagnol Lorenzo Santolino termine même 6e à moins d'une heure du vainqueur. Les deux autres, le Portugais Rui Goncalvez termine 19e et l'Indien Harith Noah Koitha Veettil termine lui 20e. "Très peu de marques ont eu leurs pilotes à l'arrivée se réjouit Thomas Teissier, le directeur de Sherco , il n'y en a qu'une seule, c'est Sherco. Et une sixième place comme celle de Lorenzo Santolino, c'est très très dur à obtenir sur un Dakar comme ça.

Une routière en vue ? 

Cet excellent résultat donne des idées au fabricant de motos. "À l'heure actuelle, toutes les motos qu'on engage dans le Dakar sont des prototypes. Après il n'est pas exclu d'avoir une moto compétition client. C'est quelque chose qui peut se faire et qu'on aimerait faire. Je pense qu'on va le faire à moyen terme." Et une moto de route ? "Le rallye, ça permet de rentrer par la grande porte, explique Thomas Teissier.  L'enduro et le trial font de Sherco une marque mais dans un secteur de niche, qui est petit. On est dans le tout-terrain, forcément on va vouloir aller dans la moto de route. Le rêve serait de rentrer par la grande porte avec une moto qui se rapproche d'une moto de rallye-raid, une moto type "adventure", c'est quelque chose qui nous botterait bien. On va tout faire pour."

De bons résultats aussi pour les pilotes gardois

Le pilote alésien Romain Dumas termine 43e au général, avec son copilote Gilles de Turckheim, à bord d’un buggy deux roues motrice de sa conceptio , le DXX, avec Rebellion Motors, 13e de sa catégorie.

Le jeune pompier gardois Valentin Sarreaud, copilote de Jean-Luc Pisson termine cinquième dans la catégorie des prototypes légers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess