Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le débat sur l'anonymat des terroristes est relancé

mercredi 27 juillet 2016 à 19:00 Par Françoise Pain, France Bleu Limousin

Après les attentats de Nice et de Saint Etienne du Rouvray, plusieurs médias choisissent de ne plus diffuser les noms et les photos des terroristes.

Plusieurs médias ont décidé de ne plus divulguer les noms et les photos des terroristes.
Plusieurs médias ont décidé de ne plus divulguer les noms et les photos des terroristes. © Maxppp - BROCARD Pascal

Paris, France

Avec la multiplication des attentats la presse francaise s'interroge. Au nom de la liberté d'information, faut il publier les noms et les photos des terroristes? Y a t-il un risque d'en faire des stars médiatiques?

Le Monde annonce pour sa part qu'il ne publiera plus  les photos des auteurs de tueries, "pour éviter d'éventuels effets de glorification posthume" indique la direction .Même réaction à BFM TV :  "nous ne voulons pas créer un trombinoscope des terroristes. Nous arrêtons donc de publier leur photo, ce qui n'empêche pas un travail d'enquête et de fond sur leur profil et leur parcours explique  Alexis Delahousse, le directeur adjoint de la rédaction ".

Au lendemain de l'attentat de Nice un lycéen a lancé sur internet une pétition  "pour l'anonymat des terroristes dans les médias". Elle sera adressée au CSA, le conseil supérieur de l'audiovisuel.