Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le débat sur la réforme des retraites arrive à l'Assemblée nationale

-
Par France Bleu

C'est l'un des dossiers les plus sensibles du gouvernement : la réforme des retraites est étudiée à partir de ce lundi par les députés. Alors que des centaines d'amendements ont été déposés, à droite comme à gauche, la ministre de la Santé Marisol Touraine a promis une prise en compte des stages dans le décompte des retraites.

Marisol Touraine, ministre de la santé
Marisol Touraine, ministre de la santé © Maxppp

Le projet a une semaine pour être débattu, week-end inclus : la discussion en première lecture du projet de réforme des retraites commence ce lundi, à 16h, à l'Assemblée nationale. D'ici au vote solennel, prévu le 15 octobre, la durée du débat ne pourra pas être limitée, a fait valoir le Front de Gauche. 

Un débat qui s'annonce étoffé : des centaines d'amendements ont été déposés pour modifier les 34 articles du projet de "loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites ". Et chaque parti veut faire entendre sa voix : à l'UMP, Jean-François Copé a fixé "deux lignes rouges : ni baisse des pensions, ni hausses d'impôts ". Le Front de Gauche devrait plaider pour une taxation des revenus financiers pour financer le système. Quant aux écologistes, ils attendent des mesures pour l'égalité hommes-femmes.

Vers une validation des trimestres de stage ? 

Pourtant, pour Marisol Touraine, ministre de la Santé qui défendra le projet devant l'Assemblée, l'une des rares évolutions que pourrait connaître le texte par rapport à sa version actuelle porterait sur les stages : les trimestres de stage en milieu professionnel pourraient être validés et pris en compte dans le décompte des retraites, "à condition de ne pas banaliser les stages, a-t-elle précisé ". 

Actuellement la réforme prévoit un allongement de la durée de cotisation, qui passerait à 43 ans en 2035, c'est-à-dire pour les générations nées après 1973. En revanche l'âge légal de départ resterait fixé à 62 ans. L'UMP préconise une élévation de cet âge à 65 ans en 2023. Elle prévoit également la mise en place d'un compte pénibilité dont les points pourront être réutilisés, entre autres, pour racheter des trimestres de retraite. 

Après son examen à l'Assemblée, le texte passera au Sénat à partir du 28 octobre. 

Retraite : les changements prévus
Retraite : les changements prévus
Choix de la station

À venir dansDanssecondess