Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le début de l'année 2017 a été "très alarmant" sur les routes de Côte-d'Or selon la préfecture

mercredi 1 novembre 2017 à 16:59 Par Thomas Nougaillon et Denis Souilla, France Bleu Bourgogne

Le nombre de tués sur les autoroutes, les routes nationales et départementales de Côte-d'Or explose. Il y en a eu 32 sur les neuf premiers mois de l'année. Le plus jeune avait 6 ans, le plus âgé 92 ans. Ce mercredi les gendarmes notamment étaient de sortis pour des opérations de contrôle de vitesse.

Les gendarmes de Côte-d'Or ont menés plusieurs opérations de contrôles routiers comme ceux de l'EDSR ici au giratoire de Plombières sur l'A38
Les gendarmes de Côte-d'Or ont menés plusieurs opérations de contrôles routiers comme ceux de l'EDSR ici au giratoire de Plombières sur l'A38 © Radio France - Thomas Nougaillon

Plombières-lès-Dijon, France

Avec 32 tués sur les routes de Côte-d'Or sur les neuf premiers mois de l'année 2017. Les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons. Et on est très loin de 2015, meilleure année jamais enregistrée, où l'on avait noté 199 accidents pour "seulement" 25 tués. Loin également de la "stabilité" de 2016 où il y avait eu 221 accidents pour 27 tués. C'est d'autant plus rageant que c'est encore trop souvent le comportement des automobilistes qui est en cause. En 2017, cinq accidents mortels sont dus à une vitesse excessive, six à l'alcool, trois aux stupéfiants, cinq à des refus de priorité ou à l'usage du téléphone au volant.

Voir les chiffres de l'accidentologie en Côte-d'Or au bas de cet article

Les forces de l'ordre sur le pont pour inciter les automobilistes à la prudence

Ce mercredi 1er novembre 2017 pour la Toussaint, comme d'habitude, on a vu beaucoup de monde sur la route que ce soit en campagne ou en ville. Aussi pour inciter les automobilistes à la prudence les gendarmes Côtes-d'Oriens avaient pour mission de mener de très nombreuses opérations de contrôles routiers. Avec au menu: sensibilisation et verbalisation...

Arrêtée pour un simple contrôle cette automobiliste va pouvoir repartir sa voiture, son permis, sa carte grise, son contrôle technique... sont en règles! - Radio France
Arrêtée pour un simple contrôle cette automobiliste va pouvoir repartir sa voiture, son permis, sa carte grise, son contrôle technique... sont en règles! © Radio France - Thomas Nougaillon

"Il voulait se jeter sur l'autoroute parce qu'il avait tué sa femme", certains accidents marquent au fer rouge les gendarmes

Les hommes de l'Escadron Départemental de Sécurité Routière (EDSR), eux, étaient par exemple présents sur l'A38 au giratoire de Plombières-lès-Dijon. Parmi eux, le gendarme Denis Dudragne du peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois. En 28 ans de carrière il a vu de très nombreux accidents dont certains extrêmement graves. C'est pourquoi il est intransigeant avec certains délits routiers.

"Le dernier en date qui m'a beaucoup marqué, à 5h30 le matin, j'ai été appelé pour un accident de la circulation (...) et j'ai vu un corps coincé entre le véhicule et le sol. Malheureusement cette femme était décédée et son mari qui était à côté du véhicule ne savait plus trop où il habitait, il n'avait qu'une idée en tête : se jeter sur l'autoroute parce qu'il venait de tuer sa femme".

La cause de cet accident ? "Tout simplement un aller-retour Paris-Marseille dans la nuit, le monsieur était transporteur routier, il s'est endormi, il est parti dans l'accotement, il a fait des tonneaux et puis voilà quoi. Sa femme pour une fois avait voulu l'accompagner pour ne pas rester toute seule à son domicile et elle est décédée (...) ce genre d'accidents, je peux vous le dire, ça marque, j'y ai pensé pendant un certains nombre de jours voire de semaines" témoigne le militaire pourtant très expérimenté.

Le témoignage "glaçant" de Denis Dudragne motard au sein du peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois

Le gendarme Denis Dudragne du peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois rédige un PV pour un automobiliste qui roulait trop vite: 145 au lieu de 110 km/h - Radio France
Le gendarme Denis Dudragne du peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois rédige un PV pour un automobiliste qui roulait trop vite: 145 au lieu de 110 km/h © Radio France - Thomas Nougaillon

145 km/h au lieu de 110, ça fait trois points et 90 euros

Parmi les conducteurs verbalisés, ce mercredi 1er novembre 2017, ce côte-d'orien, au volant de sa BMW Série 3, il roulait bien trop vite. Il était à 145 km/h au lieu de 110, il va devoir s'acquitter d'une amende de 90 euros avec un retrait de trois points sur son permis. Une amende que l'homme décide de payer sur le champ par chèque. Et il n'est pas certains qu'il roulera moins vite la prochaine fois.

"_Logiquement cela devrait m'inciter à lever le pied, mais combien de temps "l'effet" dure, je ne sais pas. Je me suis fait flasher sur une ligne droite, un jour férié, il n'y a pas beaucoup de monde, évidemment je ne roule pas tout le temps comme cel_a" explique le conducteur.

90 euros et 3 points pour un excès de vitesse, cet automobiliste roulait à 145 km/h au lieu de 110 alors qu'il arrivait à Dijon sur l'A38

90 euros pour des pneus lisses

Sandrine, une automobiliste de la Vallée de l'Ouche elle aussi a été verbalisée: 90 euros parce que ses pneus arrières sont lisses. "Mes pneus ont été changés en début d'année normalement ils auraient du durer plus longtemps, je dois avoir un petit soucis au niveau du train arrière". Le sentiment de cette conductrice ? "Je suis en colère contre moi, mais les gendarmes eux, ils font leur job, c'est normal". La dame peut repartir chez elle. Elle fera changer ses pneus avant de passer à la gendarmerie récupérer sa carte grise.

Pas de chance pour cette automobiliste, ses pneus sont lisses à l'arrière, pourtant elle dit les avoir fait changer début 2017

Deux gendarmes discutent avec le chef d'escadron Jean-Luc Petit commandant l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de Côte-d'Or sur l'A38 à Plombières-lès-Dijon - Radio France
Deux gendarmes discutent avec le chef d'escadron Jean-Luc Petit commandant l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de Côte-d'Or sur l'A38 à Plombières-lès-Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

La plus jeune victime n'avait que six ans

Des opérations de contrôles routiers coordonnées par la préfecture de Côte-d'Or qui en matière d'accidentologie et de morts sur les routes s'inquiète de chiffres jugés "très alarmants" pour les neuf premiers mois de l'année. Concernant les 32 tués sur les routes de Côte-d'Or la plus jeune victime avait seulement six ans, la plus âgée 92 ans. Parmi elles on trouve 21 automobilistes, 4 motards, un conducteur de poids-lourd, un pilote de quad, un cycliste et quatre piétons.

L'accidentologie en Côte-d'Or depuis 2012

  - Aucun(e)

Source : Préfecture de Côte-d'Or