Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le défi d'Antoine, triathlète aveugle : les Jeux Olympiques

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un triathlète licencié à Lille s'entraîne pour les prochains championnats de France en septembre, et vise les Jeux Paralympiques. Antoine Garziano, 40 ans, est aveugle, et s'est mis au triathlon en fin d'année 2020. Il a déjà de grandes ambitions.

Antoine court en binôme avec Guillaume. Course à pied, vélo, natation : il s'entraîne deux à trois heures par jour.
Antoine court en binôme avec Guillaume. Course à pied, vélo, natation : il s'entraîne deux à trois heures par jour. © Radio France - Cécile Bidault

Son défi : participer aux Jeux Paralympiques. Antoine Garziano, 40 ans, est membre du club de triathlon de Lille. Il est aveugle, et s'entraîne d'arrache-pied en course, natation et vélo, pour réussir à se qualifier.

La première étape, ce sera en septembre lors des championnats de France. Il saura alors où il se situe au niveau national, pour voir s'il peut viser les JO. "Si ça peut être cette année, je l'accueille avec grand plaisir", sourit Antoine, "il faut que ce soit un rêve, car c'est très dur. Si on n'en rêve pas, on n'y arrive pas".

Mon handicap doit rester à sa place

Antoine Garziano s'est mis au triathlon à la fin de l'année dernière, ce compétiteur dans l'âme s'entraîne avec les valides. "Quand les gens me disent qu'ils oublient que je suis aveugle, ça me plait. Pas parce que je dénie mon handicap, mais parce qu'il doit rester à sa place".

ECOUTEZ : Antoine raconte comment il pratique le triathlon

Son binôme, Guillaume Danel, raconte d'ailleurs qu'il était "impressionné au départ. Mais maintenant, j'oublie. Ça m'est même arrivé de lâcher la cordelette". 

Deux à trois heures d'entraînement par jour

Antoine s'entraîne deux à trois heures par jour. En tant que triathlète handicapé, il doit parcourir 5 km à pied, 20 km à vélo et 750 mètres à la nage. Il est déjà champion d'Europe et champion du monde handisport de canicross - il court avec son chien.

Arnaud Cuvelier, le président du Lille Triathlon, estime qu'Antoine apporte autant au club que l'inverse : "il se dépasse, et il est impressionnant dans son côté relationnel. Donc nous, ça nous permet aussi de nous dépasser". 

ECOUTEZ : nous avons suivi Antoine lors d'un entraînement

Recherche de partenaires

Pour financer les équipements et les compétitions, Antoine et le Lille Triathlon ont besoin de financement, et sont à la recherche de partenaires. Contact : 06 52 93 91 56.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess