Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le déficit de pluie est marqué sur la Savoie

mercredi 4 juillet 2018 à 18:10 Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie

Vous l’avez remarqué, à part des averses isolées, cela fait longtemps qu’il n’a pas plu. Le phénomène devient un problème quand votre bureau est un alpage et que votre métier consiste à faire paître les animaux pour qu’ils produisent du lait ou qu’ils mangent de l’herbe bien verte et bien fleurie

En alpage les bergers observent déjà des zones d'herbe sèche. L'été va être long :
En alpage les bergers observent déjà des zones d'herbe sèche. L'été va être long : © Maxppp - SIMON DAVAL

Cormet de Roselend, Beaufort, France

En alpages, les bergers observent déjà des signes de sécheresse

Que l’on soit bien clair, on ne parle pas de sécheresse au sens scientifique du terme. Mais c’est vrai qu' en alpages de nombreux alpagistes font le même constat : ils observent des zones qui commencent à jaunir et surtout l’herbe n’est ni très haute, ni très fleurie. Conséquence, beaucoup de bergers sont déjà montés en altitude à la recherche d'herbe pour les troupeaux. D'autres ont pris des troupeaux moins important que les années précédentes pour ne pas manquer d'herbe pendant leur saison. 

Le témoignage d’un alpagiste du Beaufortain

Sur les hauteurs du Cormet de Roselend, Yvon Bochet est déjà dans son alpage à 2000 mètres d'altitude. Il a fallu monter rapidement pour trouver de l'herbe à ses 95 tarines laitières.

« On est un peu pris de cours, il a fallu accélérer la montée en alpage. Avec en plus une période chaude. Moi je suis à 2000 mètres d’altitude et nous sommes en maillot à quatre heure du matin ! »

Plus en avance dans les années dit ce berger, Président de la Coopérative Laitière de Beaufort, plus on a tendance à monter tôt en alpage, avec des saisons de plus en plus précoces. 

Témoignage d'Yvon Bochet, alpagiste, président de la coopérative laitière de Beaufort

Paysage du Cormet de Roselend - Maxppp
Paysage du Cormet de Roselend © Maxppp - Vincent Isore

Météo France confirme ces observations des bergers de nos montagnes

« On a un mois de juin très déficitaire en pluie par rapport à d’habitude » — Marie Troussel, chargée du suivi climatologique de la Savoie

A part quelques orages, le mois de juin a été particulièrement sec selon les relevés de Météo France. On était resté sur une impression de fin d’hiver avec un mois de mars très arrosé, un mois d’avril sec et des orages en mai. Mais depuis le 13 juin, à part quelque secteurs très précis, les précipitations sont insignifiantes selon Météo France. Le déficit de pluie est de 30 % à 40 % par rapport aux valeurs des normales de saison, calculées sur une période de 30 ans, de 1980 à 2010. 

Il faut déjà monter haut en altitude pour chercher de l'herbe pour les troupeaux