Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le délégué interministériel à la sécurité routière présente l'éthylotest anti-démarrage dans la Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière était en déplacement dans la Loire ce mardi. Il a visité un garage qui installe les éthylotests anti-démarrage.

Emmanuel Barbe a donné de sa personne pour tester l'éthylotest anti-démarrage.
Emmanuel Barbe a donné de sa personne pour tester l'éthylotest anti-démarrage. © Radio France - Elie Abergel

La Fouillouse, France

Depuis le 1er juillet, les habitants de la Loire peuvent dans certain cas se faire poser un éthylotest anti-démarrage dans leurs voitures, en guise d'alternative à une suspension de permis. 

Récidive en baisse ? 

Emmanuel Barbe le délégué interministériel à la sécurité routière était en déplacement dans la Loire ce mardi. Il a visité un garage qui installe ces éthylotests anti-démarrage. "C'est une très bonne alternative à la suspension de permis, car cela fait baisser la récidive", commence Emmanuel Barbe. 

L'un des intérêts, c'est d'éviter l'isolement ou la perte de travail que provoque parfois une suspension de permis. "En aucun cas, nous ne faisons une fleur aux conducteurs", prévient Emmanuel Barbe. 

Le dispositif est directement relié au tableau de bord.  - Radio France
Le dispositif est directement relié au tableau de bord. © Radio France - Elie Abergel

Il faut d'ailleurs remplir certaines conditions pour pouvoir installer cet éthylotest. Les jeunes conducteurs par exemple en sont exclus, tout comme ceux qui multiplient les infractions au moment de la suspension de permis. 

"Le fait que le conducteur doit souffler à chaque fois qu'il prend le volant, cela lui fait comprendre que l'alcool en conduite est dangereux", analyse M. Barbe. 

Comment ça marche ? 

Concrètement, ce dispositif de la taille d'un téléphone portable installé sur le tableau de bord mesure le taux d'alcool du conducteur qui souffle dedans. 

Au dessus de 0,1 mg/L, le moteur ne démarre pas. Une fois le moteur en marche, il faut à nouveau souffler après un certain temps, pour prouver que le premier à avoir fait le test est bien le conducteur. 

Dans les faits, rien n'empêche un passager par exemple de souffler deux fois. "Tous les systèmes ont une faille", explique Gérard Cornut, patron du garage Cornut qui installe ces éthylotests. "Il s'agit de faire prendre conscience aux gens, de faire de la pédagogie"

L'installation de cet éthylotest coûte environ 1500 euros à la pose. Il est possible de le louer, dans ce cas cela revient environ à 700 euros pour trois mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu