Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le démarchage téléphonique : une vraie plaie pour les usagers de l’Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Plusieurs associations de consommateurs ont lancé une pétition lundi pour réclamer l'arrêt complet de tous les démarchages téléphoniques. Beaucoup d’icaunais estiment qu’une réglementation plus rigoureuse serait souhaitable.

Illustration bloctel
Illustration bloctel © Maxppp - Jean-François FREY

Le démarchage téléphonique est devenu pour beaucoup d’Icaunais un sujet qui fâche ou au mieux qui agace, comme Colette, une retraitée qui passe sa vie à répondre au téléphone. "Quelques fois, c'est sans arrêt !", s’exclame-t-elle, "au moins dix fois par jour, pendant que je suis en train de regarder un film. On me dérange, pendant les heures de repas ou même le soir après 20 heures".

Les icaunais en ont marre du démarchage téléphonique.

Impossible d'avoir la paix

Ce dérangement finit, selon Jean-Michel, un habitant de Val-de-Mercy, par nous pourrir la vie : "ça devient pour les gens un gros problème de bien-être", analyse-t-il. "Ma mère par exemple qui a 88 ans ne répond plus au téléphone à cause de ça, c’est presque dangereux", poursuit Jean-Michel, qui a pourtant le sentiment d'avoir tout essayé pour avoir un peu de tranquillité : "Je me suis mis sur Bloctel, sur le service anti-prospection d’Orange, mais rien y fait"

"Je n'ai plus de téléphone fixe"

Virgile, vendeur dans une grande surface d’Auxerre, a lui été plus radical : "Je n’ai plus de téléphone fixe", explique-t-il, "et pour mon portable, j’ai une application qui rejette tous les numéros qui ne sont pas listés dans mon téléphone".

Un service automatique

Pour éviter d'en arriver là, ne pourrait-on pas renforcer les règles ? Antoine, un Auxerrois qui a travaillé dans un centre d'appel en doute : «De toute façon, ce sont des centrales d’appel qui composent des numéros automatiquement, on ne peut guère se prémunir contre ça.»

Après tout, explique Melissa une jeune femme, si le démarchage téléphonique génère de l'activité, ce n'est pas si grave : "Il faut bien que tout le monde travaille et si les gens gagnent leur vie comme ça , ma foi… "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu