Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le denier de l'Église en baisse en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

C'est quasiment l'unique source de revenu de l'Église, et pourtant chaque année le denier du culte rapporte moins, une baisse de 76 000 euros en 2018 en Côte-d'Or. La raison : il y a moins de donateurs, en revanche ils donnent plus.

Eglise Saint-Michel de Dijon.
Eglise Saint-Michel de Dijon. © Radio France - JC Tardivon

Côte-d'Or, France

Chaque année l'Église de Côte-d'Or a besoin d'environ 2 300 000 euros pour vivre, l'ensemble de cette argent provient du denier de l'Église, sauf que cette générosité diminue. En 2018, les dons ont baissé de 76 000 euros. Les donateurs dont la moyenne d'âge est élevée sont en effet de moins nombreux, en revanche ils sont de plus en plus généreux, les dons sont passés d'une moyenne de 204 à 211 euros

Faire vivre l'Église

Depuis la séparation de l'Église et de l'Etat en 1905, l'Église ne possède quasiment plus de terres et de bâtiments. La plupart de ses ressources vient de la générosité des fidèles. En Côte-d'Or, cette générosité fait vivre 130 prêtres (en activité et à la retraite) et 50 laïcs, embauchés par le diocèse. Les reste des dons est destiné à l'entretien des bâtiments (chauffage), aux frais des prêtres qui explosent (comme les dépenses liées aux voyage en voitures) et aux bonnes œuvres de l'Église. 

Choix de la station

France Bleu