Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Assassinat de Samuel Paty

Attentat de Conflans : les Alpes-Maritimes et le préfet rendent hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Azur

Plusieurs hommages ont été rendus ce mercredi Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie assassiné dans les Yvelines vendredi 16 octobre. Des rassemblements ont été organisés devant de nombreuses mairies des Alpes-Maritimes. Un hommage a aussi été rendu devant l'Hôtel du département.

Les autorités départementales, préfectorales et le rectorat d'académie de Nice rendent hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné
Les autorités départementales, préfectorales et le rectorat d'académie de Nice rendent hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné © Radio France - Marion Chantreau

A l'occasion de l'hommage national rendu ce 21 octobre à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie décapité quelques jours après avoir montré deux caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours d'Education civique, des rassemblements ont été organisés dans de nombreuses communes des Alpes-Maritimes. Un hommage a été rendu à l'enseignant devant l'Hotel du département, en présence du préfet des Alpes-Maritimes, de l'inspecteur d'Académie, et de plusieurs centaines de fonctionnaires, d'élus (agents départementaux, préfectoraux). Une minute de silence a été observée et des messages de soutien adressés aux proches de la victime, à sa famille et à ses collègues.

"Samuel Paty est mort assassiné pour avoir défendu les valeurs de la France"

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales, a salué la mémoire d'un "enseignant intègre, qui formait les citoyens de demain". Le représentant de l'Etat a profité de cet hommage pour adresser un message "aux ennemis de la République". 

"Une haine d'un autre âge a touché une fois de plus la République en son cœur, la violence la plus abjecte s'est déchaînée contre un fonctionnaire de l'Education nationale, mais ils ne passeront pas. Nous ne laisserons pas faire, je ne les laisserai pas faire, jamais nous ne devrons baisser la garde, et nous nous en assurerons."

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales

Charles-Ange Ginésy, président du département, a lui aussi pris la parole pour honorer la mémoire de ce professeur _"mort en accomplissant son devoi_r de transmission du savoir" mort "d'avoir voulu appliquer le programme d'éducation morale et civique en classe de 4ème à ses élèves."        

Le président du département en appelle à l'union nationale dans ce "combat contre l'obscurantisme en France (...) nous devons faire de la liberté d'expression un devoir moral, le ciment d'une France unifiée." Charles-Ange Ginsésy encourage à faire vivre la liberté d'expression inscrite dans la Constitution : "confrontons les opinions, débattons (...) retrouvons les valeurs qui guident notre République et soyons intransigeants, ne laissons pas place aux doutes et faisons barrage au terrorisme."

Charles-Ange Ginésy, président du département des Alpes-Maritimes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess