Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le département des Alpes-Maritimes manque cruellement de logements sociaux

mercredi 13 février 2019 à 6:11 Par Justine Leclercq, France Bleu Azur

D’après les services de l’Etat, le département azuréen compte seulement 11% de logements sociaux alors que la loi en prévoit 25% d'ici 2025.

Prés de 3000 logements sociaux sont construits chaque année dans les Alpes-Maritimes
Prés de 3000 logements sociaux sont construits chaque année dans les Alpes-Maritimes © Maxppp - Franz Chavaroche

Alpes-Maritimes, France

Le déficit de logements sociaux dans les Alpes-Maritimes est important. Le département compte seulement 11% de logements sociaux alors que la loi SRU en impose 25% aux communes de plus de 3.500 habitants. La demande est grande, 37.000 familles sont actuellement en attente d’un logement social. Le préfet des Alpes-Maritimes tente de faire construire aux différentes communes près de 3.000 logements chaque année. Il peut parfois se substituer aux maires pour signer des permis de construire.

70% des familles azuréennes éligibles à un logement social

Depuis 2016, le préfet des Alpes-Maritimes a imposé plusieurs projets d’urbanisme pour palier le manque de logements sociaux à Vence, St Laurent du Var, au Cannet, à Menton, St Jeannet, Roquebrune Cap Martin, Villefranche sur Mer ou encore Vallauris. A La Gaude aussi, le préfet veut imposer la construction de 150 logements sociaux sur un terrain acheté par le producteur de Café Malongo. De nombreux maires azuréens jugent cette loi SRU, loi  Solidarité Renouvèlement Urbain inapplicable vu le manque de terrain et la cherté du foncier.

Construire des logements sociaux, un casse-tête pour les maires azuréens.