Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le député de la Manche Philippe Gosselin veut s'attaquer au démarchage abusif

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Certains n'osent même plus décrocher le téléphone quand c'est un numéro inconnu. Le démarchage abusif peut donner l'impression d'être harcelé. Sollicité par de nombreux administrés, le député de la Manche Philippe Gosselin veut légiférer sur le sujet.

Il est possible de s'inscrire sur la liste Bloctel pour éviter le démarchage abusif.
Il est possible de s'inscrire sur la liste Bloctel pour éviter le démarchage abusif. © Maxppp - Jean-François Frey

"Ça devient invivable." Ces derniers mois Philippe Gosselin a recueilli de nombreuses doléances, des plaintes de personnes exaspérées par le démarchage téléphonique. Il n'y a pas que des particuliers, précise-t-il : "j'ai même vu des artisans, des commerçants nous dire que eux aussi sont harcelés par toutes ces sollicitations - professionnelles ou pseudo-professionnelles - pour leur vendre tel ou tel appareil." Sans compter les arnaques. 

Lutter plus efficacement

Avec plusieurs autres députés, l'élu de la Manche veut légiférer. Il existe déjà des dispositifs, comme la liste rouge ou le site Bloctel. Mis en place par le gouvernement, c'est une liste sur laquelle on peut s'inscrire gratuitement pour ne pas être dérangé. Mais tout le monde ne sait pas qu'il faut renouveler l'inscription tous les trois ans. Philippe Gosselin suggère donc de mieux communiquer à ce sujet.

Depuis cet été, il est aussi interdit d'usurper certains préfixes téléphoniques, notamment les 06 et 07. En cas de démarchage abusif caractérisé, l'amende peut grimper jusqu'à 75 000 euros. D'ailleurs c'est à ce niveau que le député veut changer les choses : il propose de mieux qualifier ce qui constitue du harcèlement et d'augmenter les sanctions pécuniaires, car à ses yeux, "c'est la bourse qu'il faut atteindre."

Choix de la station

France Bleu