Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le député LR de Vaucluse Julien Aubert dénonce l'islamo-gauchisme à l'université

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le député Les Républicains de Vaucluse provoque une vive polémique dans les milieux universitaires : il pointe les courants islamo-gauchistes et les mouvements néo-féministes ou décolonialistes qui vont "détruire" l'université. Julien Aubert demande une mission parlementaire.

Julien Aubert député de Vaucluse
Julien Aubert député de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Le député Les Républicains de Vaucluse Julien Aubert provoque une polémique dans les milieux universitaires. Il vient de demander avec le président du groupe LR à l'Assemblée nationale la création d'une mission d'information sur les dérives idéologiques à l'université. Le député de Vaucluse s'est attiré les foudres de beaucoup de chercheurs et professeurs d'université qui l'accuse de "fascisme et de maccarthysme".

Islamo-gauchisme et néo-féminisme à l'université

Julien Aubert précise que ce n'est pour l'instant qu'une demande de mission d'information, mais le député Les Républicains de Vaucluse s'inquiète "des courant islamo-gauchistes puissants à l'université" et il pointe les mouvements de cancel culture importés des États-Unis "pour détruire l'université". Julien Aubert confie avoir reçu des témoignages d'étudiants ou d'enseignants. Il évoque "des livres mis à l'index, la montée des phénomènes communautaires et des mouvements liés au néo-féminisme et au décolonialisme".  

Maccarthysme et accusation sans preuve

Julien Aubert a affiché sur Twitter sept universitaires dont un président d'université. Ces universitaires considèrent que Julien Aubert "ne connait pas leur travail et accuse sans preuve"

La rédaction de France Bleu Vaucluse a joint ces universitaires. Ils ne souhaitent pas s'exprimer pour ne pas donner davantage d'importance à l'élu du Vaucluse. Ils lui rétorquent qu'il y a d'autres problèmes, notamment le retour en cours des étudiants et l'adoption en plein confinement de la très contestée Loi de Programmation de la Recherche. 

La conférence des présidents d'université parle d'une faute grave du député. L'alliance des université demande de la dignité et de la retenue dans les propos. L'université de Rennes 2 considère que c'est une dérive grave et envisage une suite  juridique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess