Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le député François Jolivet appelle la République à "tenir" face aux menaces séparatistes

-
Par , France Bleu Berry

Dans une tribune publiée dans le journal L'Opinion, ce samedi 31 octobre 2020, le député LREM de l'Indre milite pour que l'État réinvestisse les quartiers, abandonnés aux "prêcheurs radicaux".

François Jolivet, député La République en Marche de l'Indre
François Jolivet, député La République en Marche de l'Indre © Radio France - Jonathan Landais

"Face aux menaces, la République doit tenir." Appel lancé, ce samedi 31 octobre, par le député LREM de l'Indre François Jolivet et 39 parlementaires, dont le député du Cher François Cornier-Bouligeon, dans une tribune publiée par L'Opinion.

La République, "colosse aux pieds d'argile"

Deux jours après l'attaque au couteau de Nice, et deux semaines après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, l'élu berrichon rappelle que "la République n'est pas un acquis. Notre devoir est de la défendre et de la soutenir."

François Jolivet et les cosignataires de la tribune pointent une République qui "ressemble parfois à un colosse aux pieds d'argile", représentant l'idéal français d'"unité pour tous".

"Il faut faire revenir l'État partout où il a cédé"

Une promesse qui n'a pas été tenue dans les quartiers, selon les députés. "Depuis les lois de décentralisation, la solidarité républicaine a reculé dans les quartiers, laissant place à des prêcheurs radicaux ayant remplacé les services sociaux."

L'élu de l'Indre veut "faire revenir l'État partout où il a cédé" en réinstallant des services publics dans les quartiers, "et le premier d'entre eux, le service d'aide sociale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess