Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le député François Ruffin à Audincourt pour un meeting contre la privatisation d'ADP

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un grand meeting contre la privatisation d'Aéroports de Paris est annoncé ce mercredi 10 juillet à 19h au Foyer municipal d'Audincourt, en présence de François Ruffin, le député LFI de la Somme.

Les parlementaires Martial BOURQUIN et François RUFFIN.
Les parlementaires Martial BOURQUIN et François RUFFIN. © Maxppp - Maxppp

Audincourt, France

"Ensemble, faisons décoller le référendum contre la privatisation d'aéroports de Paris". Par ces mots, quatre parlementaires de gauche appellent à la mobilisation contre le projet de privatisation d'aéroports de Paris. Ils annoncent un grand meeting de lancement de la campagne en faveur du référendum d'initiative partagée, ce mercredi 10 juillet à 19h, au Foyer Municipal d'Audincourt, 1, rue Duvernoy.

Un vrai débat pour la défense de notre patrimoine"

"Ce référendum est l'occasion unique de permettre aux citoyens de s'engager dans un vrai débat pour la défense de notre patrimoine national qui est un bien commun pour chacun", indique un communiqué des élus. L'intersyndicale du site de General Electric à Belfort, touché par un plan social, prendra également la parole lors de ce meeting.

Quatre parlementaires animeront les échanges : François Ruffin, député LFI de la Somme; Sophie Taillé-Polian, sénatrice "générations" du Val-de-Marne; Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire et Martial Bourquin, sénateur socialiste du Doubs. Ils entendent s'opposer à la privatisation controversée du groupe aéroportuaire, inscrite dans la loi pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), adoptée définitivement par le Parlement le 11 avril.

Affiches, tracts, vidéos, site internet...

Des responsables de mouvements et partis de gauche ont lancé fin juin à Paris une campagne de terrain qui se veut "pluraliste" pour recueillir les signatures nécessaires au référendum contre la privatisation d'ADP. "Au 1er juillet, 480.300 soutiens ont été enregistrés sur le site du ministère de l'Intérieur dédié à cette procédure", a annoncé le Conseil constitutionnel, chargé de contrôler les opérations.

Quelque 250 députés et sénateurs (de LFI à LR, avec le soutien du RN) avaient enclenché début avril la procédure de RIP, introduite dans la Constitution en 2008 mais jamais utilisée. Les initiateurs du RIP doivent désormais recueillir, en neuf mois, par voie électronique, l'approbation d'au moins 10% du corps électoral, soit plus de 4,7 millions de personnes.