Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Le député LREM de la Vienne Sacha Houlié veut recenser les revendications des Gilets jaunes

lundi 3 décembre 2018 à 10:15 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Poitou

Matinale spéciale ce lundi 3 décembre sur France Bleu Poitou au 17e jour de mobilisation des Gilets jaunes. En studio notamment, le député LREM Sacha Houlié. Il envisage le gel de l'augmentation des taxes sur le carburant si cela permet de suspendre la mobilisation des Gilets jaunes.

Le député LREM Sacha Houlié souhaite recenser les revendications des Gilets jaunes
Le député LREM Sacha Houlié souhaite recenser les revendications des Gilets jaunes © Radio France - Charlotte Jousserand

Poitiers, France

Sacha Houlié, le député LREM de la Vienne déclare sur France Bleu Poitou qu'il a proposé à ses collègues parlementaires de recenser les revendications des Gilets jaunes qu'ils reçoivent dans leurs permanences. Sacha Houlié précise qu'il faudrait "faire le tri entre ce qui pourrait être adopté par la majorité et ce qui ne pourrait pas l'être", avant une consultation en ligne et le "dépôt d'une proposition de loi au nom de la République en Marche". 

Sacha Houlié se dit "convaincu par l'esprit de la République contractuelle". Il estime que "si l'on ouvre le débat sur le gel des taxes de l'augmentation des carburants, il peut y avoir un contrat qui peut être fait avec ceux qui se mobilisent pour une suspension ou une interruption des mobilisations".

Le député LREM de la Vienne estime que pour le moment, il est compliqué pour le gouvernement d'entendre ces revendications car "les portes-paroles sont contestés en interne, c'est le cas de ceux qui ont été reçus par François De Rugy et par Edouard Philippe", précise Sacha Houlié. Il indique que si le mouvement parvient à désigner des représentants légitimes, ils doivent être "reçus par Edouard Philippe"