Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"C'était très intense" : le député mayennais, Guillaume Garot, à l'hommage national des deux militaires tués au Burkina

-
Par , France Bleu Mayenne

Un hommage citoyen a eu lieu dans la matinée de ce mardi 14 mai, pour les deux commandos français tombés ce 10 mai, au cours de la libération d'otages au Burkina. Il a été suivi d'un hommage national, aux Invalides, en présence de nombreux politiques, dont le député mayennais, Guillaume Garot.

Les deux militaires ont reçu le titre de Chevaliers de la Légion d'honneur.
Les deux militaires ont reçu le titre de Chevaliers de la Légion d'honneur. © Maxppp - Illustration

Département Mayenne, France

Un hommage national a été rendu ce mardi 14 mai, dans la matinée, aux deux soldats tués au Burkina Faso. Ils sont "morts en héros pour la France", ce sont les mots d'Emmanuel Macron, dans la cour des Invalides. Devant le Chef de l'Etat, deux cercueils recouverts du drapeau français, ceux d'Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont. 

Ce sont les deux militaires morts au cours de la libération de quatre otages le 10 dernier. Ils ont été faits chevaliers de la Légion d'honneur par le président de la République, devant leurs familles, et de nombreux élus. Il y avait notamment le député socialiste de la Mayenne, Guillaume Garot.

"Il y a eu des moments très forts lorsque les cercueils sont entrés dans la cour des Invalides et des moments très intenses aussi lorsque le Badag de Lann-Bihoué a repris un morceau qui a touché beaucoup d'entre nous", décrit le parlementaire mayennais. 

C'était très intense, c'était très sobre", Guillaume Garot

"Le président de la République a eu des mots très justes pour dire ce qu'était l'hommage de la nation à ses enfants, à ses soldats et pour dire aussi ce qu'est l'engagement militaire. Il a parlé de deux héros. Il a dit : "Ce ne sont pas des vies perdues lorsque ce sont des vies données" et je pense que cela aussi l'engagement des soldats pour la nation", explique Guillaume Garot. 

Il a également vu le chef de l'Etat donné le titre de Chevaliers de la Légion d'honneur à ces deux soldats : 

La Légion d'honneur est un témoignage de reconnaissance. Nous leur devions cela"

Les obsèques d'Alain Bertoncello auront lieu ce samedi 18 mai, en Haute-Savoie. Pour Cédric de Pierrepont, la cérémonie est prévue ce mercredi 15 mai, dans le Morbihan.

Ecoutez le témoignage de Guillaume Garot, député mayennais, présent à l'hommage rendu aux deux soldats tués au Burkina.