Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le dernier avion entre Paris et Périgueux s'est posé ce vendredi soir à l'aéroport de Bassillac

samedi 30 juin 2018 à 5:34 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

Le dernier vol entre Périgueux et Paris s'est déroulé ce vendredi. L'avion a atterri vers 21h30 à l'aéroport de Bassillac.

La ligne aérienne Paris - Périgueux a été créée en 2008.
La ligne aérienne Paris - Périgueux a été créée en 2008. © Radio France - Willy Moreau

Bassillac, France

Le soleil est presque couché quand la petite carlingue touche le sol. C'était le dernier vol Paris-Périgueux assuré ce vendredi par la compagnie Twin Jet. Fin mai, l'agglomération du Grand Périgueux a voté la fin de la délégation à cause du coût.

Plus d'un million d'euros de subvention

L'avion peut accueillir dix-neuf passagers mais ce vendredi soir, vers 21h30, ils ne sont que cinq à fouler le tarmac périgourdin. La fréquentation en baisse depuis plusieurs années a scellé le destin de cette ligne créée il y a dix ans

La dernière liaison Paris - Périgueux s'est déroulée ce vendredi soir.  - Radio France
La dernière liaison Paris - Périgueux s'est déroulée ce vendredi soir. © Radio France - Willy Moreau

Les collectivités ont porté à bout de subventions les trajets quotidiens mais 1,3 million d'euros - dont 750.000 euros de l'agglomération de Périgueux - versés chaque année n'auront pas suffi. 

"Ça va être galère", confie Jean, un Périgourdin habitué à voyager une à deux fois par mois dans le petit appareil. "Il faudra maintenant compter au moins trois heures via Bordeaux pour aller à Paris."

L'aéroport de Périgueux - Bassillac servira désormais à transporter les dons d'organes vers l'hôpital de Périgueux.