Société

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main

Par Clément Lacaton, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 6 avril 2014 à 20:49

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton

Adrien Vonarb livre les plus grands restaurants d'Alsace, dont l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, seul "trois étoiles" de la région. Aujourd'hui il cherche un successeur, pour se consacrer pleinement à son autre passion : la musique

C'est le dernier pêcheur professionnel d'Alsace à tendre ses filets sur le Rhin, sur plus de 70 kilomètres de berges. Il fournit les plus grands restaurants de la région : l'Auberge de l'Ill, "trois étoiles" Michelin à Illhaeusern, ou encore le Cerf à Marlenheim. Mais il a décidé de réduire son activité pour des raisons de santé, mais pas seulement...

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton

"Pêcheur de mélodies"

Adrien Vonarb habite Balgau dans le Haut-Rhin. Sa méthode de pêche, à l'ancienne, respecte le milieu dans lequel évolue le poisson. Il connaît par coeur le Rhin et son histoire. Mais aujourd'hui, à 62 ans, cette figure locale, défenseur d'un pan du patrimoine gastronomique, aimerait bien passer la main pour se consacrer à son autre passion : la musique. Lui qui se définit comme un "pêcheur de mélodies" .

le dernier pêcheur_SON

Cherche successeur désespérément

Lui qui fournissait auparavant dix grandes surfaces et une dizaine de restaurants a dû réduire la voilure en attendant un successeur. Mais aujourd'hui il ne trouve toujours personne : le candidat "idéal" n'a pas encore frappé à sa porte. Le métier est difficile, Adrien en convient, mais en 25 ans, il n'en a jamais souffert, même s'il doit parfois se lever la nuit quand le débit du Rhin est trop fort pour protéger son matériel, et que la plupart de ses journées démarrent à 5 heures. Un métier, mais une passion avant tout.

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton

Adrien au menu d'un "trois étoiles"

"Pêcher moins et mieux" , comme un leitmotiv. Adrien a vu le Rhin renaître de la pollution dans les années 90, après la période noire des années 60. Un jour, poissons en main, il a frappé à la porte de l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, le seul restaurant 3 étoiles d'Alsace. Son chef, Marc Haeberlin, apprécie tout particulièrement les sandres et les brochets d'Adrien. Ils se connaissent de longue date et ont déjà participé à des émissions de télévision ensemble, preuve que la pêche locale est au coeur des menus des grands chefs, et que les filets d'Adrien peuvent transformer du poisson en or. Un goût de vase ? Non, si l'on prépare les poissons comme il faut... La pollution du Rhin ? C'est terminé. Aujourd'hui Adrien salue la "belle qualité des eaux" .

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton

Adrien n'est pas un pêcheur comme les autres. Trois mots inscrits sur son instrument : "pêcheur de mélodies" . La nature l'inspire pour ses compositions, et il joue souvent sur les bords du Rhin, sur sa barque, en fervant défenseur du patrimoine musical. Mais si personne ne prend le relais, c'est un pan du patrimoine gastronomique qui pourrait disparaître.

Le reportage complet de Clément Lacaton :

le dernier pêcheur_ENRO

Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main - Radio France
Le dernier pêcheur sur le Rhin veut passer la main © Radio France - Clément Lacaton