Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le dernier TGV pour Montpellier Saint-Roch passe par la gare Sud de France et par Sète

mardi 30 octobre 2018 à 4:39 Par Claire Moutarde, France Bleu Hérault

Le dernier TGV de la journée depuis Bruxelles pour Saint-Roch fait le détour par la gare Sud de France et Sète avant de s'arrêter à Saint-Roch. Une situation qui va durer jusqu'à fin janvier à cause des travaux réalisés entre Nîmes et Montpellier.

Un TGV à quai gare Saint-Roch
Un TGV à quai gare Saint-Roch © Maxppp - Dominique André

Montpellier, France

Les usagers de la SNCF en provenance de Bruxelles et Lille doivent redoubler de vigilance. Depuis le début des travaux réalisés entre Nîmes et Montpellier sur la voie ferrée en direction du Sud, le dernier TGV de la journée ne s'arrête pas à Nîmes et passe par la gare Sud de France et Sète avant de rejoindre la gare Saint-Roch. Une situation quotidienne du lundi au jeudi puisque les travaux débutent en tout début de soirée ces jours-là. Les travaux empêchent les trains de passer par la ligne classique en direction du Sud. Le dernier TGV passe donc par le contournement Nîmes-Montpellier. Ce qui empêche les gares de Nîmes d'être desservies, ainsi que la gare Saint-Roch, en tout cas directement. 

La SNCF a trouvé la parade pour ne pas supprimer l'arrêt à Saint-Roch : passer par Sète pour rejoindre Saint-Roch

Les voyageurs à destination de Montpellier ont donc le choix entre la gare Sud de France et la gare du centre-ville. Ce qui provoque visiblement pas mal de confusion à chaque fois pour les voyageurs qui n'ont pas l'habitude. Certains usagers allant jusqu'à Saint-Roch hésitent à s'arrêter à Sud de France lorsque le contrôleur annonce le détour par Sète. Ils demandent davantage d'informations en amont.