Société

Le diocèse du Mans inaugure sa nouvelle maison

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine dimanche 4 septembre 2016 à 6:10

Le diocèse du Mans a investi la maison Saint-Julien au début de l'été et inaugure le bâtiment de 3 800 mètres carrés dimanche. Il a coûté 9,5 millions d'euros.
Le diocèse du Mans a investi la maison Saint-Julien au début de l'été et inaugure le bâtiment de 3 800 mètres carrés dimanche. Il a coûté 9,5 millions d'euros. © Radio France - Marie Mutricy

Les catholiques de Sarthe sont tous invités dimanche à découvrir la nouvelle maison diocésaine : la maison Saint-Julien, situé rue Albert Maignan au Mans. Le bâtiment de 3.800 mètres carrés regroupe tous les services du diocèse. Il a coûté 9,5 millions d'euros.

Cela faisait sept ans que le projet couvait. Après la pose de la première pierre du chantier au mois de janvier 2015, les catholiques de Sarthe sont invités à découvrir leur nouvelle maison diocésaine, dimanche. Le bâtiment de 3.800 mètres carrés regroupe tous les services, de la catéchèse à la direction de l'enseignement catholique en passant par la radio chrétienne RCF. Visite en trois photos.

Une chapelle au cœur du bâtiment

La chapelle se situe au coeur de la nouvelle maison diocésaine. Des messes y seront célébrées les lundis, mardis jeudis et vendredis. - Radio France
La chapelle se situe au coeur de la nouvelle maison diocésaine. Des messes y seront célébrées les lundis, mardis jeudis et vendredis. © Radio France - Marie Mutricy

C'était le seul souhait de l’évêque du Mans. Une véritable chapelle et pas simplement une salle aménagée. La pièce est claire, chaude avec son enduit ocre. L'autel a été réalisé en pierre de tuffeau par un artisan du Maine-et-Loire. Et un "mur des Saints" présente des icônes "car la sainteté n'est pas forcément à l'autre bout du monde, explique le vicaire Pierre-Antoine Drouin. Ce sont aussi des personnes qui ont vécu ici". Comme les trois évêques Julien, Liboire et Aldric ainsi que des femmes. La fondatrice des sœurs de Vancé, mère Théodore Guérin qui est partie aux Etats-Unis fonder une communauté de religieuse ou encore les parents de Sainte thérèse de Lisieux.

Des cloches pour marquer les heures

La maison Saint-Julien a même un petit clocher, les cloches marquent donc chaque heure de la journée... et elles ont une histoire. - Radio France
La maison Saint-Julien a même un petit clocher, les cloches marquent donc chaque heure de la journée... et elles ont une histoire. © Radio France - Marie Mutricy

De douces cloches égrainent les heures, du haut du toit de la maison Saint-Julien : "Les parents de Sainte-Thérèse de Lisieux avaient de la famille au Mans. Quand Louis venait rendre visite à une sœur du couvent de la Visitation avec la petite Thérèse, il en profitait pour entretenir l'horloge des cloches. On en a la trace" précise le vicaire.

Et la radio RCF dans des studios flambants neufs

C'est aussi depuis la maison Saint-Julien que la radio chrétienne RCF émet, dans des studios flambants neufs.

La radio chrétienne RCF entend "partager la joie". - Radio France
La radio chrétienne RCF entend "partager la joie". © Radio France - Marie Mutricy